Accueil Monde Asie-Pacifique

Inde: Rahul Gandhi jette l’éponge, la fin d’une ère

L’héritier de la dynastie des Nehru-Gandhi abandonne la présidence du parti d’opposition du Congrès. La fin d’une époque et d’une hégémonie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

En politique indienne, la démission d’un dirigeant de grand parti est rarissime. Plus encore lorsqu’il s’agit de l’héritier de la lignée sacro-sainte des Nehru-Gandhi, une dynastie de Premier ministres dont le destin se confond avec l’histoire du parti du Congrès et celle de l’Inde contemporaine. Mais, à 49 ans, Rahul Gandhi a jeté l’éponge.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs