Accueil La Une Belgique

«C’est petit de pas avoir félicité Charles Michel. En Flandre, on est fiers»

Les partis francophones n’ont guère félicité Charles Michel pour sa nomination à la présidence du Conseil européen. « Cela manque de hauteur », nous déclare Herman Van Rompuy qui voit une valeur ajoutée immatérielle pour notre pays dans la présence d’un compatriote à ce niveau.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Charles Michel doit faire un peu plus de Van Rompuy et un peu moins de Tusk : un peu plus de discrétion et un peu moins de déclarations ?

C’est le résultat qui compte. La méthode aide bien sûr, mais ce que j’ai fait n’est pas la seule façon de remplir cette fonction. Quand on a été comme Donald Tusk Premier ministre dans une majorité absolue d’un grand pays de 40 millions d’habitants et chef de son parti, on a une position tout autre que moi qui avais été Premier ministre pendant 11 mois d’une coalition de 5 partis que je n’avais même pas formée. On ne devient pas quelqu’un qui travaille dans l’ombre quand on a fait tout autre chose pendant des années.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs