Coalition en Wallonie: PS et Ecolo invitent les députés wallons à jauger un projet de formation sociale et écologique

Coalition en Wallonie: PS et Ecolo invitent les députés wallons à jauger un projet de formation sociale et écologique

Le PS et Ecolo ont envoyé vendredi soir à l’ensemble des députés wallons et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, deux documents, «largement enrichis par la société civile», qui peuvent servir de «lignes directrices» aux déclarations de politique gouvernementale et sociétale dans ces entités. Socialistes et écologistes invitent les députés à faire connaître d’ici mardi s’ils sont disposés à «soutenir la formation d’un gouvernement» qui se réaliserait sur la base de ce projet de «transition sociale et écologique».

Commentant l’exercice de consultation réalisé avec la société civile, le PS et Ecolo estiment que «notre démocratie doit se donner de nouvelles méthodes pour qu’il n’y ait pas d’un côté les institutions et de l’autre les citoyens, mais un intérêt partagé à avancer vers une société qui donne sa place à chacun.e et offre un avenir à ses générations futures».

Cet exercice est d’ailleurs appelé à devenir structurel selon les voeux des socialistes et des écologistes. Ils souhaitent que le prochain gouvernement associe tous les acteurs aux projets qu’il entend mener. Pour cela, il faudra relancer la concertation sociale, densifier les interactions avec la société civile, ainsi que renforcer et élargir les mécanismes de participation citoyenne durant l’ensemble de la législature, indiquent-ils.

«Le prochain gouvernement vise une réduction des gaz à effet de serre de 55 % d’ici 2030 et mettra en œuvre l’ensemble des politiques qui permettent d’atteindre cet objectif. Une Inspection ’Climat et développement durable’ sera mise en place pour y veiller», proposent les partenaires de la coalition minoritaire «coquelicot».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. © Arnaud De Cremer

    Mobilité: rouler en voiture aux heures de pointe à Bruxelles coûtera (encore) plus cher

  2. Image=d-20160526-G7YUED_high

    Coronavirus: les médecins généralistes belges dénoncent un manque d’informations

  3. @AFP

    Ligue des champions: De Bruyne, le héros de Manchester City (vidéos)

La chronique
  • La fable du matoufé et du guacamole

    L’hiver est là et il nous donne une bonne raison de manger des plats que les diététiciens réprouvent. Vous connaissez sans doute le matoufé, cette omelette généreuse enrichie de lardons, de farine et de lait. Une préparation « émouvante par sa simplicité », s’en émerveille la Royale Confrérie du Matoufé de Marche-en-Famenne, où je suis né. Mon père m’en avait légué la recette un jour où il pensait sérieusement à sa postérité.

    Posés sur les tranches du pain croustillant tout juste sorti du four à bois de ma mère, ces œufs brouillés étaient une partie de mon « chez moi ». Avec le sanglier « qui a une longueur d’avance », l’eau ferrugineuse des pouhons célébrés par Guillaume Apollinaire et les anecdotes que mon père puisait dans son livre culte, Dure Ardenne, d’Arsène Soreil.

    J’ai parlé de ce plat, et je l’ai parfois même préparé, au gré de mes voyages. Il avait ce goût simple, rustique, rassurant, qui, dans toutes les cultures, évoque la chaleur du cocon familial, les grandes tablées après la moisson, le foot ou...

    Lire la suite