Accueil Monde États-Unis

Quand Trump évoque les «aéroports de 1775» dans son discours national (vidéo)

Une bourde de plus pour le président américain.

Temps de lecture: 2 min

Donald Trump a justifié vendredi par des problèmes de téléprompteur une erreur chronologique très remarquée durant son discours pour la fête nationale, lorsqu’il a déclaré que l’armée américaine était parvenue à « prendre le contrôle des aéroports » contre les Britanniques… en 1775.

Devant des milliers de personnes réunies pour un spectacle d’une ampleur inédite, rythmé par les survols d’avions militaires, le président républicain a fait jeudi soir un discours largement apolitique d’environ une heure, en évitant les improvisations qu’il affectionne d’ordinaire devant ses supporteurs.

À lire aussi Trump a son défilé militaire du 4 juillet, contre l’avis des généraux

La faute au télétrompteur

Remontant à « juin 1775 », le septuagénaire a parlé des batailles livrées par les troupes révolutionnaires lors de la guerre d’indépendance : « Notre armée enfonça les remparts, elle prit le contrôle des aéroports, elle fit tout ce qu’il y avait à faire », a déclaré Donald Trump. Il a pourtant cité, dans le même discours, l’exploit des frères Wright, pionniers américains de l’aviation qui n’ont réalisé le premier vol motorisé, devant témoins, qu’en 1903.

« J’étais sous la pluie et le téléprompteur s’est éteint (…) il était kaput », a répondu le président américain aux reporters qui l’interrogeaient sur cette surprenante allusion. « Et ce n’est pas évident quand vous êtes en face de millions et millions de personnes à la télévision », a-t-il confié dans les jardins de la Maison Blanche. « J’imagine que la pluie a mis hors d’usage le téléprompteur mais je connaissais très bien le discours, alors j’ai pu le faire sans téléprompteur ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Rihoux Jean-pierre, lundi 8 juillet 2019, 8:36

    Cette dernière bourde de Trump n'ajoute rien à la situation politique internationale créée par la présence de ce clown à la maison blanche. Cicéron aurait dit : '' quousque tandem abutere, Donald, patientia mundi ?

  • Posté par Petitjean Marie-rose, dimanche 7 juillet 2019, 14:45

    M. Trump est un butor inculte, ce qui n'est pas grave en soi, s'il n'y avait que cela.

  • Posté par Lievyns Philippe, samedi 6 juillet 2019, 6:47

    Il n'en rate pas une, ce clown dangereux!

Aussi en USA

Etats-Unis: sombres augures judiciaires pour Donald Trump

La déclaration de candidature à la présidentielle de 2024 et la victoire en demi-teinte des républicains aux midterms peinent à dissimuler la montagne de soucis qui guette l’ex-président républicain, acculé par les juges pour fraude fiscale, conspiration institutionnelle et rétention illégale de documents secret défense.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une