Accueil Belgique Politique

Denis Ducarme: «Assumons nos choix devant les électeurs et l’histoire»

Il orchestre l’offensive bleue pour la laïcité de l’Etat.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 6 min

C’est la nouvelle vague bleue, pour la laïcité de l’Etat, l’interdiction des signes convictionnels dans les administrations publiques et les enceintes parlementaires, la prééminence du mariage civil… Emmenant les parlementaires libéraux-réformateurs à la Chambre, Denis Ducarme orchestre l’offensive auprès de ses homologues chefs de groupe aux échelons wallon (Pierre-Yves Jeholet), bruxellois (Vincent De Wolf) et de la Communauté française (Françoise Bertieaux), sous la supervision de son président de parti : « Tout est prêt, Olivier Chastel m’a donné son feu vert pour rendre publiques 24 propositions au total (lire ci-contre), qui se recoupent parfois, évidemment, destinées à provoquer le débat dans toutes les assemblées parlementaires. En interview dans votre journal il y a un mois, j’avais annoncé un grand débat sur les valeurs, et comme vous le voyez, je ne laisse pas tomber, on y va tout droit ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs