Cochonou, scène de joie...: ce que vous n'avez peut-être pas vu du Tour de France à Bruxelles

Cochonou, scène de joie...: ce que vous n'avez peut-être pas vu du Tour de France à Bruxelles

1. Un million de spectateurs

Pari gagné pour les organisateurs… Difficile de montrer tous les visages à la télévision, mais un million de spectateurs ont été recensés en Région bruxelloise lors des deux étapes du week-end. Ainsi, la première étape a rassemblé 500.000 personnes dans les rues de la capitale ce samedi. Idem ce dimanche pour le contre-la-montre par équipes.

2. Cochonou, le grand absent de la caravane

Les 2CV de Cochonou, c’est une tradition pour les spectateurs du Tour de France qui attendent la caravane publicitaire. Mais à Bruxelles, elles n’étaient pas là. Contactée par nos soins via les réseaux sociaux, la marque n’a pas répondu à nos sollicitations à l’heure d’écrire ces lignes. Selon nos informations, elles prendront du service dès ce lundi au départ de Binche.

3. Un vélo volé au Fan Park

Au grand désespoir des organisateurs, un vélo a été volé vendredi soir dans l’enceinte du Fan Park alors qu’il devait être mis aux enchères en fin de Tour afin de permettre de financer des vélos pour les enfants en Afrique du Sud. Un appel a été lancé au public pour le retrouver. En vain, jusqu’à présent…

4. Des manifestants le long du parcours

Encadrés rue de la Loi par une vingtaine de policiers, des manifestants ont ciblé l’équipe Ineos lors du contre-la-montre par équipes, ce dimanche à Bruxelles en déployant des banderoles à l’encontre du sponsor principal à qui il reproche ses activités chimiques « utilisant le gaz de schiste dans ses usines aux quatre coins du monde pour en faire du plastique qui pollue nos océans et tue les animaux ».

L’action se voulait, et est restée, pacifique.

5. L’incroyable scène de joie des directeurs sportifs de l’équipe Jumbo-Visma

Quelques instants après la chute de Dylan Groenewegen dans les derniers kilomètres de la première étape, Mike Teunissen a sauvé la mise de son équipe Jumbo-Visma en s’imposant ce samedi à Bruxelles. Devant tous les cadors du sprint mondial, comme Peter Sagan, Caleb Ewan, Elia Viviani…

Au même moment, dans une des voitures de la formation néerlandaise, les directeurs sportifs ont connu un ascenseur émotionnel impressionnant avec la chute de leur leader, puis la victoire du poisson pilote. Un moment riche en émotions vécu dans l’habitacle du véhicule entre les trois personnes présentes…

Ce dimanche, la formation a décroché la victoire lors du contre-la-montre par équipes.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Geoghegan Hart (à droite) appartient à Ineos, ce qui a fait la différence, selon Gérard Bulens.

    Par STÉPHANE THIRION

    Route

    Gérard Bulens: «Les statistiques d’Ineos parlent d’elles-mêmes»

  • @AFP

    Par Stéphane Thirion

    Route

    Tao Geoghegan Hart rend des couleurs à Ineos

  • Richard Carapaz (Ineos). @AFP

    Par Eric Clovio

    Route

    Vuelta: «La Roja» sur les épaules de Carapaz

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous