Accueil Monde France

Arrêt des soins de Vincent Lambert: «Sa mort est désormais inéluctable», déclarent ses parents

Le médecin de Vincent Lambert, patient tétraplégique en état végétatif, a engagé mardi un nouvel arrêt des traitements rendu possible le 28 juin par la Cour de cassation.

Temps de lecture: 3 min

La mort de Vincent (Lambert) est désormais inéluctable » et « si nous ne l’acceptons pas, nous ne pouvons que nous résigner », ont déclaré lundi ses parents dans une lettre ouverte communiquée à l’AFP par leur avocat.

Le père de Vincent Lambert dénonce « un assassinat » en cours

« Cette fois, c’est terminé. Nos avocats ont multiplié ces derniers jours encore les recours et mené d’ultimes actions pour faire respecter le recours suspensif devant l’ONU qui bénéficiait à Vincent. En vain », écrivent dans ce courrier Viviane et Pierre Lambert ainsi que la sœur de Vincent, Anne Lambert, et son demi-frère David Philippon.

Le médecin de Vincent Lambert, hospitalisé au CHU de Reims après un accident de voiture en 2008, a engagé mardi un nouvel arrêt des traitements, effectif depuis mercredi soir. Cette décision a été rendue possible le 28 juin par la Cour de cassation. Le protocole médical prévoit notamment l’arrêt de l’hydratation et de la nutrition par sonde du patient ainsi qu’une « sédation profonde et continue ».

Vincent Lambert : « Ce n’est pas une euthanasie, sinon ça irait plus vite », juge son neveu

« Une mort qui lui a été imposée à lui comme à nous »

« La mort de Vincent est désormais inéluctable. Elle lui a été imposée à lui comme à nous. Si nous ne l’acceptons pas, nous ne pouvons que nous résigner dans la douleur, l’incompréhension, mais aussi dans l’espérance », ajoutent ces fervents catholiques.

« Nous voulions tous vous remercier de votre amitié, de votre amour, de votre soutien, de vos prières pendant toutes ces années. Il n’y a plus rien à faire sinon prier et accompagner notre cher Vincent, dans la dignité et le recueillement. Vous êtes avec nous tous par la pensée et la prière auprès de Vincent », déclarent-ils.

Affaire Vincent Lambert : un nouveau recours de parents rejeté

L’épouse de Vincent Lambert, Rachel, ainsi que six de ses frères et sœurs et son neveu François plaident à l’inverse depuis des années contre tout « acharnement thérapeutique » et pour laisser mourir cet homme devenu le symbole du débat sur la fin de vie en France.

Le collectif «Je soutiens Vincent» Lambert, opposé à l’arrêt des traitements de ce tétraplégique en état végétatif depuis plus de dix ans, a quant à lui, annoncé l’annulation du rassemblement prévu lundi à 16H00 à Paris. Il était programmmé pour dénoncer «l’assassinat en cours» de Vincent Lambert, mais les avocats des parents Lambert avaient déclaré un peu plus tôt à l’AFP qu’ils n’y participeraient finalement pas.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Lambert Denise, lundi 8 juillet 2019, 15:44

    A quand la possibilité pour tout citoyen belge de faire une déclaration via un service en ligne ? C'est en effet possible de faire une déclaration mais il faut se rendre à la commune et ce de manière réitérée. Comme si on n'était pas capable de retourner à la commune si l'on changeait complètement d'avis. Que je sache pour le don d'organes une fois qu'on a donné son accord on ne doit pas le réitérer...On met toute une série de services en ligne à disposition (même pour des futilités -ex. MyBenefits, ou son "consentement éclairé -sic-) mais rien pour quelque chose d'aussi crucial que les volontés de fin de vie. Vraiment dommage et incompréhensible

  • Posté par Baut Jean, mardi 9 juillet 2019, 10:56

    En Belgique, toute personne majeure et en possession de ses capacités mentales peut faire une déclaration d'intention d'être euthanasiée. Ce qui représente le degré bien au-dessus des mesures présentées par l’État français pour gommer une partie moyenâgeuse des pratiques et mesures empêchant les citoyens de vivre heureux et confortés par la certitude de finir leur vie en paix.

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 8 juillet 2019, 12:23

    C est vrai que c est triste, c est vrai que cela va créer un grand vide dans la vie des parents et des proches mais il est grand temps de penser à lui ,mais je peux comprendre que ce soit difficile

  • Posté par Petitjean Marie-rose, lundi 8 juillet 2019, 11:16

    "Dans la dignité et le recueillement" : on ne peut qu'être d'accord. Cela n'impliquerait-il pas de ne plus en appeler aux médias et de vivre toute cette tristesse dans la plus grande discrétion ?

  • Posté par swingedau olivier, lundi 8 juillet 2019, 12:17

    Vous avez bien raison.... les médias se comportent comme des paparazzis autour d'un agonisant c'est juste méprisable

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs