Le gouvernement coquelicot, c’est «game over» pour le MR, dit Jean-Luc Crucke

Le minsitre Jean-Luc Crucke (MR)
Le minsitre Jean-Luc Crucke (MR) - PhotoNews

Le PS et Ecolo ont transmis vendredi la « note coquelicot » à l’ensemble des parlementaires wallons et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, dans l’espoir d’obtenir une majorité. Après le refus cinglant du PTB, c’est au tour du parti libéral de se positionner ce lundi à l’issue du bureau de parti. Pour Jean-Luc Crucke (MR), c’est déjà un non. Impossible pour le ministre libéral de soutenir ce « cartel minoritaire, qui ne possède ni de majorité de voix, ni de majorité de sièges. »

« Dans cette note, il y a des bons éléments, d’autres, qui sont difficilement acceptables, dans une société qui se veut basculante », a déclaré l’actuel ministre wallon des Finances, du Budget et de l’Energie, Jean-Luc Crucke, au micro de la RTBF, avant la réunion.

Le MR est-il sûr de ne pas soutenir le gouvernement coquelicot et, par conséquent, de ne pas participer au futur gouvernement wallon ? « Pour le dire en anglais : ‘Game over’ », a répondu Jean-Luc Crucke.

Également interrogé par le RTBF, Didier Reynders, lui, n’exclut pas de monter dans un gouvernement wallon mais ce sera aux conditions du MR. « On est prêt à prendre des responsabilités mais pas à soutenir de l’extérieur une minorité qui reposerait uniquement sur des convergences entre PS et Ecolo », a-t-il commenté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous