Pays-Bas: Cyriel Dessers quitte Utrecht pour Heracles Almelo

Photo News
Photo News

Dessers a fait ses débuts au plus haut niveau à Oud-Heverlee Louvain et a ensuite porté le maillot de Lokeren. À l’été 2016, il a traversé la frontière et s’est rendu au NAC Breda pour jouer en deuxième division néerlandaise. Grâce à ses 29 buts, il a grandement contribué à l’accession de son équipe à l’élite. Il en a résulté un transfert à Utrecht pour le natif de Louvain. Là-bas, Dessers a marqué 19 buts en 56 matches. En partie grâce au talent de l’attaquant, Utrecht s’est qualifié pour l’Europa League la saison dernière par le biais des play-offs.

« J’ai hâte de jouer et de marquer ici à Heracles Almelo », a déclaré Dessers. « C’est une grande opportunité pour moi, c’est comme une nouvelle aventure. Mon style de football correspond à la philosophie de Heracles Almelo, à savoir vouloir jouer offensivement. Je suis heureux d’être ici maintenant et j’aimerais montrer ce que je peux faire. En Belgique, nous dirions que j’ai beaucoup envie de commencer ; j’ai très hâte et je suis prêt à le faire ».

« Nous sommes heureux que Cyriel ait choisi Heracles Almelo », ajoute Tim Gilissen, directeur technique de l’Heracles. « Il est dans notre radar depuis longtemps. Le fait qu’il joue maintenant dans notre chemise noire et blanche est donc encore plus agréable. Cyriel s’intègre bien à notre façon de jouer. Le fait qu’il choisisse Heracles Almelo comme prochaine étape de sa carrière est un bon signe. »

La saison dernière, Heracles a terminé septième en Eredivisie, derrière Utrecht.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Les kinés carolos viennent soigner Masismo Bruno chez lui. @DR

    Par Propos recueillis par Benjamin Helson

    Charleroi

    Massimo Bruno (Charleroi): «Ma blessure n’est pas plus facile à vivre parce que le foot belge est à l’arrêt»

  • @News

    Par François Laurent

    Division 1A

    Menace de l’UEFA: les clubs belges ne se laisseront pas faire

  • «
Tout le monde prend conscience que l’on a plus besoin d’infirmières, d’éboueurs et d’instituteurs que de Lionel Messi (NDLR
: ici face à Weigl de Dortmund en Ligue des champions)
», explique Jean-Michel De Waele. @News

    Par Propos recueillis par Philippe Vande Weyer

    Football

    Jean-Michel De Waele (ULB): «Il faudra assainir le monde du sport»

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous