Pays-Bas: Cyriel Dessers quitte Utrecht pour Heracles Almelo

Photo News
Photo News

Dessers a fait ses débuts au plus haut niveau à Oud-Heverlee Louvain et a ensuite porté le maillot de Lokeren. À l’été 2016, il a traversé la frontière et s’est rendu au NAC Breda pour jouer en deuxième division néerlandaise. Grâce à ses 29 buts, il a grandement contribué à l’accession de son équipe à l’élite. Il en a résulté un transfert à Utrecht pour le natif de Louvain. Là-bas, Dessers a marqué 19 buts en 56 matches. En partie grâce au talent de l’attaquant, Utrecht s’est qualifié pour l’Europa League la saison dernière par le biais des play-offs.

« J’ai hâte de jouer et de marquer ici à Heracles Almelo », a déclaré Dessers. « C’est une grande opportunité pour moi, c’est comme une nouvelle aventure. Mon style de football correspond à la philosophie de Heracles Almelo, à savoir vouloir jouer offensivement. Je suis heureux d’être ici maintenant et j’aimerais montrer ce que je peux faire. En Belgique, nous dirions que j’ai beaucoup envie de commencer ; j’ai très hâte et je suis prêt à le faire ».

« Nous sommes heureux que Cyriel ait choisi Heracles Almelo », ajoute Tim Gilissen, directeur technique de l’Heracles. « Il est dans notre radar depuis longtemps. Le fait qu’il joue maintenant dans notre chemise noire et blanche est donc encore plus agréable. Cyriel s’intègre bien à notre façon de jouer. Le fait qu’il choisisse Heracles Almelo comme prochaine étape de sa carrière est un bon signe. »

La saison dernière, Heracles a terminé septième en Eredivisie, derrière Utrecht.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. NETHYS

    Nethys, le grand déballage: Stéphane Moreau va quitter la holding

  2. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    L’idée d’une taxe kilométrique divise... et s’enlise

  3. Au vu des résultats de notre sondage, l’optimisme sans faille des informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte est difficile à expliquer... © Photo News.

    Grand Baromètre: les Belges disent non à une coalition PS-N-VA et non à de nouvelles élections

La chronique
  • Quo vadis, Boris Johnson?

    Bien malin qui pourrait comprendre ou même deviner la moindre ligne directrice dans la manière dont Boris Johnson mène sa « négociation » avec l’Union européenne… Il y a une dizaine de jours, une brève lueur d’espoir avait pu naître chez ceux qui continuaient à espérer que le nouveau Premier ministre britannique s’avérerait plus rationnel qu’il n’y paraissait jusque-là. D’une part, son idée de faire de l’île d’Irlande un territoire régi par les mêmes règles pour le secteur agro-alimentaire avait pu être comprise comme un premier...

    Lire la suite