Wimbledon: David Goffin s’impose face à Fernando Verdasco et rejoint les quarts de finale

David Goffin disputera, pour la première fois de sa carrière, les quarts de finale à Wimbledon, troisième levée du Grand Chelem. Lundi sur le gazon londonien, le Belge de 28 ans, 23e mondial, s’est imposé en quatre sets devant l’Espagnol Fernando Verdasco, 35 ans, 37e à l’ATP, sur le score de 7-6 (9), 2-6, 6-3, 6-4 après 2h58 de match.

Lors de ses six précédentes participations, Goffin avait atteint deux fois les 8e de finale sans parvenir à se hisser en quart. Le Liégeois montait donc sur le court N.3 avec l’objectif d’obtenir le meilleur résultat de sa carrière sur le gazon londonien.

Le bilan entre Goffin et Verdasco était de 3 victoires chacun avant ce rendez-vous. Cet équilibre se confirmait dans le premier set au cours duquel Goffin faisait le break dans le troisième jeu, Verdasco revenait à égalité dans le sixième. La première manche se poursuivait jusqu’à un jeu décisif particulièrement accroché : mal embarqué, Goffin sauvait cinq balles de set avant de renverser la situation et s’adjuger la manche 11/9.

Durant le deuxième set, Goffin perdait son service dans le troisième jeu. Le N.1 belge ne parvenait pas à répliquer et concédait un nouveau break à Verdasco, lequel s’adjugeait la manche 2-6.

Mais ’la Goff’, avec un très bon taux de points gagnés derrière sa première balle dans le 3e set (89 %), convertissait sa seule balle de break de la manche pour reprendre les commandes de la partie (6-3).

Malgré quatre balles de break loupées dans le troisième jeu du quatrième set, Goffin se procurait trois nouvelles occasions quelques minutes plus tard. Sur sa septième opportunité, le droitier de Rocourt creusait enfin l’écart avant de tenir sa mise en jeu jusqu’au terme du match.

En quarts de finale, le Belge défiera soit le Serbe Novak Djokovic, numéro 1 mondial, 32 ans, soit le Français Ugo Humbert (ATP 66), 21 ans. Goffin est en quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem pour la troisième fois de sa carrière. Il avait déjà signé pareille performance à Roland-Garros (2016) et à l’Open d’Australie (2017).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour Pierre Verdier, CEO de l’entreprise, le salariat est incompatible avec le modèle Deliveroo.

    Pierre Verdier au «Soir»: «Deliveroo ne pourrait plus couvrir que des zones très réduites»

  2. POLITICS GOVERNMENT KING RECEIVES INFORMERS

    Coalition fédérale: les informateurs au Palais ce lundi sans avancée

  3. Emir Kir ne sait pas encore s’il introduira un recours contre la décision du Parti socialiste bruxellois.

    Le PS bruxellois tente d’éteindre l’incendie Kir

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite