Accueil Monde Union européenne

L’Iran ignore les menaces américaines et joue la surenchère

L’escalade des tensions se poursuit entre l’Iran et les États-Unis. Le pays chiite somme les Européens d’agir et leur donne un nouveau délai de 60 jours. Quant à l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), elle confirme que le seuil de 4,5 % d’enrichissement de l’uranium a été atteint. Ce qui pourrait entraîner une saisine du Conseil de sécurité.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Le pire est encore évité, entre les États-Unis et l’Iran. Malgré les tensions dans le Golfe persique, après de mystérieuses attaques contre des tankers pétroliers longeant les côtes iraniennes, le président américain Donald Trump a résisté aux Cassandre qui le pressaient d’ordonner des frappes aériennes sur le sol iranien.

Il se contente depuis d’admonester les dirigeants iraniens, depuis l’annonce le 3 juillet d’une reprise de l’enrichissement de l’uranium à un taux supérieur à celui de 3,67 %, toléré par l’accord nucléaire de Vienne de 2015, dit le JCPOA (pour « Joint Comprehensive Plan of Action », NDLR).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs