Tour de France: Wellens veut défendre son maillot à pois aussi longtemps que possible

©Photonews
©Photonews

Le coureur belge Tim Wellens (Soudal Lotto) s’est emparé lundi du maillot à pois au détriment de son compatriote Greg Van Avermaert (CCC). « Ce n’était pas l’objectif de prendre l’échappée, mais les autres équipes ne voulaient pas laisser partir Thomas De Gendt et j’ai donc disposé de plus d’espace », a expliqué Wellens.

Ce dernier, qui dispose de sept points au classement de la montagne – soit quatre de plus que Xandro Meurisse (Wanty-Groupe Gobert) –, compte bien défendre son maillot aussi longtemps que possible.

Présent dans une échappée de quatre, Wellens est parti en solitaire à 48 km de l’arrivée, peu avant l’entame des quatre difficultés du jour. Le coureur de Lotto Soudal est passé en tête au sommet des Côtes de Nanteuil-la-Forêt (4e catégorie), d’Hautvillers (3e catégorie) de Champillon (3e catégorie) et de Mutigny (3e catégorie).

Victime d’un ennui mécanique, il a cependant dû laisser filer le vainqueur du jour, Julian Alaphilippe, qui l’avait rejoint dans la dernière difficulté répertoriée du jour. « J’ai essuyé une crevaison. La chambre à air était vide et je ne pouvais plus me tenir sur les pédales, j’avais peur d’atteindre ma jante », explique le coureur belge.

« Je pensais avoir convenu avec la voiture neutre d’effectuer un changement au sommet. Je me suis donc arrêté, mais ils n’étaient pas là à ce moment. C’est très dommage, mais je suis tout de même content avec le maillot à pois et je tenterai de le défendre le plus longtemps possible », a-t-il déclaré.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous