Accueil Sports Cyclisme Tour de France

70.000 personnes pour dire au revoir au Tour de France

La cité du Gille était véritablement jaune de monde ce lundi. L’ambiance ressemblait à celle vécue un mardi gras et l’effervescence avait gagné toute la ville. Les plus valeureux des 70.000 spectateurs présents au bord des routes binchoises étaient arrivés très tôt et prenaient place près du podium et surtout non loin de la ligne de départ.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Dans toutes les bouches, un seul nom : celui d’Eddy Merckx. On entendait même la foule scander des « Eddy, Eddy ! » à plusieurs reprises. Et sur le coup de 10h15, « le Cannibale » arrivait dans le village du Tour. Ceux qui avaient la chance de l’apercevoir ne pouvaient s’empêcher de se remémorer de très beaux souvenirs. Accueilli par Laurent Devin le bourgmestre binchois, Eddy Merckx allait donner, deux heures plus tard, le départ de la dernière étape belge. Escorté tel un être sacré, les quelques mots sortis de la bouche du plus grand champion cycliste belge étaient brefs mais plein d’émotion : « ce moment est incroyable ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs