CAN 2019: la Tunisie vient à bout du Ghana aux tirs au but et se hisse en quarts

©Reuters
©Reuters

Tunisie s’est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations en battant à l’issue d’une séance de tirs au but (1-1, 4-5 t.a.b.) le Ghana, lundi soir à Ismaïlia en Égypte. Le défenseur tunisien de La Gantoise Dylan Bronn a joué toute la partie et a marqué son tir au but.

Le match, plutôt équilibré, s’est débloqué sur une belle action collective tunisienne. Sur son flanc droit, Wajdi Kechrida a trouvé Taha Khenissi d’un centre à ras de terre. L’attaquant de l’Espérance Tunis a ouvert le score d’une reprise via le poteau (0-1, 73e).

Alors qu’on pensait la Tunisie filer vers les quarts, Rami Bedoui, monté au jeu deux minutes auparavant, a inscrit un but contre son camp sur un coup franc ghanéen dans les arrêts de jeu, envoyant les deux équipes en prolongation (1-1, 90e+2).

Malgré une grosse occasion pour Khazri (99e) et une autre pour Jordan Ayew (115e), les deux équipes ont dû se départager aux tirs au but. Les Tunisiens, auteurs d’un sans-faute, ont profité du raté de Caleb Ekuban pour valider leur ticket pour les quarts.

Les Aigles de Carthage, entraînés par le Français Alain Giresse, sont à la recherche d’un deuxième succès à la CAN après leur titre de 2004. En 2017, ils s’étaient inclinés en quarts devant le Burkina Faso. Quant aux ’Black Stars’ ghanéens, ils n’ont plus été sortis aussi tôt dans le tournoi depuis 2006 et une élimination au premier tour.

La Tunisie défiera Madagascar jeudi en quarts de finale. Les ’Zébus’, qui disputent leur première CAN, se sont imposés à la surprise générale contre la RD Congo dimanche à l’issue d’une autre séance de tirs au but.

Les autres quarts sont Sénégal-Bénin, Côte d’Ivoire-Algérie et Nigéria-Afrique du Sud.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Reuters

    Par Jonas Bernard

    Football international

    Supercoupe d’Europe: Budapest, le grand laboratoire

  • En 2015 face à Zorya Luhansk, Steeven Willems et Benjamin Boulenger découvraient Ruslan Malinovskyi, qui leur avait fait très mal.

    Par Philippe Dewitte et Maxime Stévenne (avec A.D.)

    Charleroi

    Le Sporting de Charleroi et l’Europe: des histoires à dormir debout

  • Photo News

    Par Guillaume Raedts

    Anderlecht

    Anderlecht: les latéraux font presque l’unanimité

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous