Le CDH a tranché: c’est non au coquelicot en Wallonie

Le CDH a tranché: c’est non au coquelicot en Wallonie

Le bureau politique du CDH réuni à Namur a décidé de ne pas apporter son soutien au PS et à Ecolo en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles. Les humanistes confirment donc la décision prise après les élections : rester dans l’opposition à tous les niveaux de pouvoir après des résultats décevants.

Quelques élus avaient critiqué publiquement cette option défendue par le président Maxime Prévot. Ils sont restés minoritaires.

L’expérience inédite du « coquelicot » tentée par socialistes et écologistes est donc dans une impasse. Seule issue possible désormais : une ouverture des négociations au MR. Mais les instances des trois partis devront valider ce choix.

Le CDH se montre très critique à l’égard des notes « coquelicot ». Alda Greoli parle ainsi de « vacuité ». Rien qui puisse en tout cas faire changer le CDH d’avis : l’opposition s’impose.

Maxime Prévot a fait une courte déclaration à la sortie du bureau : « Par courtoisie, nous avons parcouru ces notes très généreuses et très générales, mais sans esquisse budgétaire. Mais nous nous en tiendrons à notre décision du 5 juin de ressourcer le parti dans l’opposition. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous