Accueil

Le CDH a tranché: c’est non au coquelicot en Wallonie

La décision des humanistes isole le PS et Ecolo. Le MR attend d’être invité à des négociations en Wallonie et en Fédération.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Le bureau politique du CDH réuni à Namur a décidé de ne pas apporter son soutien au PS et à Ecolo en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles. Les humanistes confirment donc la décision prise après les élections : rester dans l’opposition à tous les niveaux de pouvoir après des résultats décevants.

Quelques élus avaient critiqué publiquement cette option défendue par le président Maxime Prévot. Ils sont restés minoritaires.

L’expérience inédite du « coquelicot » tentée par socialistes et écologistes est donc dans une impasse. Seule issue possible désormais : une ouverture des négociations au MR. Mais les instances des trois partis devront valider ce choix.

Le CDH se montre très critique à l’égard des notes « coquelicot ». Alda Greoli parle ainsi de « vacuité ». Rien qui puisse en tout cas faire changer le CDH d’avis : l’opposition s’impose.

Maxime Prévot a fait une courte déclaration à la sortie du bureau : « Par courtoisie, nous avons parcouru ces notes très généreuses et très générales, mais sans esquisse budgétaire. Mais nous nous en tiendrons à notre décision du 5 juin de ressourcer le parti dans l’opposition. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par Bailleux Pierre, mardi 9 juillet 2019, 21:37

    A quoi jouent donc nos polliticiens? Quelles sont leurs intentions secrètes. Les électeurs semblent avoir clairement désavoué la 'coalition' sortante, et le sieur Michel l'a bien compris, lui qui ne plastronnait pas comme avant les élections précédentes, ou on allait bien voir, et retrouver un budget en équilibre grâce à la bonne gestion MR NVA... Lui qui a été poussé vers la sortie de façon si peu glorieuse au point de devoir le recaser à l'Europe, bastion du conservatisme économique, n'en déplaise au "progressisme" dont se flattent les libéraux... Soi-disant subitement seuls nouveaux chantres du social;... Mes élections auraient du pousser MR et CDH à plus de modestie et de réflexion sur soi-même, à l'heure où de pus en plus de gens s'enfoncent dans la pauvreté... On connaît l'avidité du MR à vouloir garder et monopoliser le pouvoir, au mépris des citoyens... Mais le rôle du CDH..... Ont-ils réfléchi qu'en rejetant les propositions coquelicot, ils s'affichaient clairement pour reconduire une coalition avec le MR, et donc, plus grave encore,s'affichaient, aux yeux des citoyens, comme un parti, non plus de centre, soi-disant proche des familles et de leurs problèmes, mais un parti clairement de droite????? Pas sur que ce calcul clairement politicard plaise à leurs électeurs.... Ni incite les petites gens du peuple à restaurer la confiance... Et ni PS, ni Ecolo n'ont intérêt à s'allier au MR qui a fait de tels ravages sociaux durant la dernière législature... Leurs électeurs ne le comprendraient pas... Surtout que, partout dans le monde, on commence à admettre que problèmes écologiques mondiaux et problèmes sociaux ne sont que les revers indissociablement liés d'une même médaille.... Alors????? On prend les mêmes et on recommence????? On se dirige vers de nouvelles élections... avec les mêmes résultats ou en espérant - grâce peut-être à une intervention divine -que certains électeurs traditionnels changent - peu probable - d'opinion politique....???? Un seul constat, accablant: les gens ne parviennent plus à suivre ces arcanes sordides.... Mais il est plus que temps que les riches sortent de leurs coupable, totalement révoltant et fol égoïsme, qu'ils s'intéressent enfin à la misère et à l'impossibilité de la majorité des gens de vivre dignement actuellement Car il est des choses naturelles qui font fi des barrières de caste et de magouilles politiques bassement intéressées Ni la nature, ni les hommes n'y trouveront leurs comptes... Les maladies liées à la pauvreté et à la pollution n'ont pas de frontières et ne feront pas la distinction entre très riches et de plus en plus pauvres.... Ni la volonté de révolution.. On l'a bien vu... ces petits jeux incompréhensibles des partis traditionnels ne font que pousser les gens aux extrémismes.... et à un abstentionisme encore plus abyssal: ils signeront, à terme, la mort des partis traditionnels et de notre démocratie???? La quadrature incurable du cercle ? Le loup qui se mord sans fin la queue? A moins que nos hommes politiques ne prennent enfin conscience qu'ils doivent agir dans l'intérêt du monde et de leurs citoyens, comme dans le modèle démocratique fondateur athénien, ... et non dans leurs seuls intérêts.... Les gens ne le tolèreront plus longtemps.... Tous les indicateurs sont là, comme en 1789, 1929, avec les mêmes conséquences funestes qui s'en suivirent... guerre ou révolution L'Histoire repassera-t-elle encore les plats....

  • Posté par Burniat Walter, mardi 9 juillet 2019, 18:17

    "Coquelicot": une initiative intelligente, progressant vers l'ouverture à la dite "société civile", aux "non professionnels" de la politique mais aussi plongés dans un engagement solidaire - voir ce formidable mouvement populaire pour notre survie climatique, ...Contrée par des roquets caciques obnubilés par leur couleur partisane. Je partage les opinions de Serge, de Léon et de Jean. Et en effet, si le PS et ECOLO jetaient l'éponge: irait-on vers une alliance MR-PTB? En Belgique, Père Ubu reste Roi!

  • Posté par Lambotte Serge, mardi 9 juillet 2019, 17:54

    Je ne vote plus pour un parti qui d'office se range dans l'opposition.

  • Posté par Léon GILLAIN, mardi 9 juillet 2019, 17:01

    Dans les années 70 et 80, quand la Démocratie chrétienne était encore un vrai mouvement politique à priorités sociales, luttant au sein du "marigot calotin" du PSC (avant de s'évanouir en club de prébendiers) , les Magnée, Maystadt, Califice, Hansenne ou Hiancee et Langendries n'auraient pas permis cette INFAMIE d'un parti qui se dit centriste, avec une aile gauche d'inspiration mutuelliste (Gréoli) et syndicale ouvrière, mais DEROULE OSTENSIBLEMENT LE TAPIS ROUGE DU POUVOIR AU MR PLUS ULTRALIBERAL QUE JAMAIS . Ce faisant, Prévot poursuit tout simplement la "ligne Lutgen" et démontre jusqu'à l'absurde que ce CDH ex-PSC (avant une autre supercherie nominative) est DEFINITIVEMENT UNE FEUILLE MORTE . Comment les Arens, Drèze et consorts vont bien pouvoir vivre cela pendant une agonie de 5 ans : c'est la bonne question .

  • Posté par Debrabander Jean, mardi 9 juillet 2019, 13:59

    Et quid si le PS et Ecolo jetaient aussi l'éponge, optant pour l'opposition ? La preuve par l'absurde que notre particratie est malade, mais n'a pas envie de se soigner.

Plus de commentaires

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une