Accueil Léna

Comparer Carola Rackete à Jeanne d’Arc: audacieux

Dans le drame de Schiller « La Pucelle d’Orléans », Jeanne d’Arc est exactement l’opposée de Carola Rackete : par patriotisme, elle défend son pays contre les étrangers. Pourtant, les deux femmes font l’objet de comparaisons. A juste titre ?

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Friedrich Schiller a fait de la sainte patronne française une sainte patronne allemande. Il fait parler Jeanne d’Arc en iambes de cinq pieds et non en alexandrins, comme le ferait une vraie Française dans une tragédie classique. Dans sa pièce « La Pucelle d’Orléans », il attribue à la paysanne un conflit philosophique entre devoir et inclination – Kant est présent dans chacune de ses œuvres. Et à la fin, il la fait mourir au cours d’une bataille décisive alors que, dans la vraie vie, Jeanne d’Arc est tombée aux mains de l’ennemi et a été brûlée vive. Elle doit mourir en héroïne pour que son pays puisse vivre – un rêve typiquement allemand.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, dimanche 14 juillet 2019, 15:57

    Jeanne d'arc boutait l envahisseur, elle l importe

  • Posté par LIENARD NORBERT, samedi 13 juillet 2019, 20:29

    Du grand n importe quoi

  • Posté par Raurif Michel, vendredi 12 juillet 2019, 19:20

    Ce qui est important dans le cas de la capitaine,c'est rendement de son exploit (!) vu les montant faramineux que cela a rapporté ! Je suis tout à fait d'accord avec le point de vue du monsieur Naeje, elle sert des intérêts très peu recommandable !!

  • Posté par Jean Sansterre, mercredi 10 juillet 2019, 12:33

    Affligeant!

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 10 juillet 2019, 9:38

    Dans les deux cas, il s’agit de pretresses militantes habiles a convaincre d’une cause pas necessairement democratique. Les « passionaria » sont typiquement au service de l’intolerance. Dans le cas present,Madame Rackete s’attaque au droit des etats a reguler l’immigration, et se trouve sans s’en rendre compte en train de servir des interets peu recommandables

Plus de commentaires

Aussi en LéNA

La révolution des armes laser: une question de temps

« Des armes laser ont été utilisées pour détruire un drone ukrainien ». Certes, il est permis de douter de la véracité de cette annonce. Cependant, les canons à impulsion sont déjà en ordre de bataille.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs