Accueil Belgique Politique

Le député Josy Arens envisage de quitter le groupe CDH à la Chambre: une décision lourde de conséquences

Le parti humaniste pourrait fortement être impacté si le célèbre bourgmestre d’Attert quittait les rangs.

Temps de lecture: 2 min

Suite au rejet de la note coquelicot du CDH ce mardi, le député fédéral Josy Arens envisage de quitter le groupe CDH à la Chambre où il siège désormais. Une décision qui serait lourde de conséquences pour le parti humaniste, déjà fragilisé par le scrutin du 26 mai.

À l’issue de son bureau politique, le CDH a rejeté ce mardi la note coquelicot envoyée en fin de semaine dernière par le PS et Ecolo à l’ensemble des parlementaires wallons et de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB).

Cette décision exaspère le célèbre bourgmestre d’Attert, qui souhaiterait « que le parti prenne ses responsabilités ». À la sortie du bureau du CDH, le député fédéral, déçu, a lancé : « Ce n’est plus un parti mais un groupe de pression. »

Josy Arens, meilleur score tous partis confondus en province de Luxembourg, envisage désormais de quitter le groupe CDH à la Chambre. Sa sortie aurait un impact majeur sur le parti humaniste qui se retrouverait fortement affaibli.

Elections 2019 : pourquoi personne ne veut s’allier au MR

Le CDH passerait sous la barre des cinq sièges fédéraux qui lui permettent de constituer un groupe. Sa visibilité et les moyens dont il dispose pour s’exprimer s’en trouveraient grandement affectés.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Slezingher , mercredi 10 juillet 2019, 9:00

    Il se voyait déjà au dessus de l'affiche...

  • Posté par Rousseau Michel, mardi 9 juillet 2019, 23:21

    le CDH a déjà fait une grave erreur en liquidant le PS en Wallonie au profit du MR lors de la précédente législature. Cette stratégie de Benoit Lutgen n'a fait que précipiter la descente de ce parti qui s'érode au fil de chaque élection. Il loupe le coche encore une fois en choisissant l'opposition. Ce n'est sûrement pas de ce côté là qu'il risque de se refaire une santé. Pourquoi dire non à la proposition coquelicot ? Qui sont les ténors du parti qui bloquent l'ouverture ? Il est à souhaiter que d'autres Josy Arens, que je salue au passage, prennent leurs distances par rapport au parti et adhèrent, à titre individuel, à la proposition coquelicot pour arriver à former une coalition progressiste en Wallonie. Si les bonzes du parti, partisans de la ligne MR, Lutgéniens et Cie refusent l'ouverture qu'ils quittent, eux, le parti et adhèrent au MR s'ils en ont envie; mais qu'ils laissent les partisans de l'ouverture au coquelicot adhérer à cette coalition inédite. Car finalement, qui est vraiment à même de gouverner VRAIMENT en faveur du climat qui représente aujourd'hui l'extrême urgence ? Excusez-moi, sûrement pas le MR, beaucoup trop proche des milieux financiers et des multinationales et dont l'éthique est loin, très loin d'être verte et sociale. N'hésitez plus les parlementaires CDH, prenez vos responsabilités, quittez vous aussi le parti, faites partie de la société civile et lancez vous dans l'aventure coquelicot. A moins que vous ne préfériez une coalition avec le MR pour gouverner la Wallonie..

  • Posté par Debrabander Jean, mercredi 10 juillet 2019, 6:31

    D'accord avec vous, mais vous pensez bien que les dix députés wallons du CDH ont été élus parce que Prévôt l'a voulu (têtes de liste, toujours ce fichu effet dévolutif de la case de tête); dès lors, peu vraisemblable qu'ils "désertent", à moins qu'un poste de ministre pour l'un, un autre "avantage" pour deux autres …

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une