Migration: la N-VA met la pression pour le retour des quotas

L’ancien secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration Theo Francken.
L’ancien secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration Theo Francken. - Belga

En affaires courantes, le gouvernement fédéral est contraint de respecter un budget mensuel correspondant à un douzième de l’enveloppe votée en 2018 et validée par tranches au Parlement. La N-VA a profité mardi de l’examen en commission de la 3e tranche pour conditionner son vote à un retour aux quotas limitant le nombre de demandes d’asile déposées chaque jour.

La mesure, imposée par Theo Francken et levée par Maggie De Block, avait été jugée illégale par le Conseil d’Etat.

Malgré l’opposition du Vlaams Belang et de la N-VA et l’abstention du PTB, les douzièmes provisoires ont été adoptés pour les mois d’août, septembre et octobre. Ils devraient être adoptés en séance plénière jeudi.

Sur le même sujet
Politique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous