Accueil Société Enseignement

Près de 4.000 candidats passent leur examen d’entrée en médecine: la physique, bête noire des étudiants

Quelque 3.800 étudiants passent ce mercredi l’examen d’entrée en médecine au Heysel.

Temps de lecture: 3 min

Ce mercredi, environ 3800 candidats étudiants sont attendus pour passer l’examen d’entrée en médecine sur le plateau du Heysel à Bruxelles Expo. L’examen se déroule de 9h30 à 17 heures.

Parmi les candidats, nombreux se rêvent en futur médecin: 85% des candidats se sont inscrits à l’épreuve en médecine, 15% en dentisterie, une proportion semblable aux éditions précédentes. Les filles sont également plus nombreuses, deux tiers des inscrits étant des candidates. La majorité (4 sur 5) passe l’épreuve pour la première fois, 808 ont eux déjà tenté leur chance.

Alors que la session de 2019 s’ouvre mercredi matin, Stefan Dab – cadre chez Boston Consulting Group et chargé d’enseignement à la Solvay Brussel School (ULB) – et Catherine Dehon – professeur à la Solvay Brussel School – ont analysé les résultats des premières éditions (septembre 2017, juillet et septembre 2018).

Il en ressort notamment qu’en 2017, 470 jeunes ont échoué uniquement à cause de la physique (ils avaient réussi tout le reste mais étaient en dessous de la cote d’exclusion). À titre de comparaison, « seuls » 19 ont été éliminés uniquement en raison d’un échec sévère en chimie.

À côté de la physique, en 2017 toujours, c’est la partie 2 de l’examen (communication et analyse critique de l’information), plus particulièrement les épreuves censées mesurer la capacité d’empathie et le sens éthique des candidats, qui a éliminé de nombreux candidats : 198 personnes ont échoué en raison de l’échec à cette partie alors qu’ils avaient réussi les sciences dont 72 uniquement à cause de l’empathie et du sens éthique.

Les matières

L’examen d’entrée est divisé en deux parties. La partie 1 est relative à la connaissance et à la compréhension des matières scientifiques. Les quatre matières évaluées sont la chimie, la biologie, la physique, mathématiques.

La partie 2 est relative à la communication et à l’analyse critique de l’information. Cette partie est divisée en quatre matières :

– évaluation des capacités de raisonnement, d’analyse, d’intégration, de synthèse, d’argumentation, de critique et de conceptualisation,

– évaluation de la capacité à communiquer et à percevoir les situations de conflit ou potentiellement conflictuelles,

– évaluation de la capacité à percevoir la dimension éthique des décisions à prendre et de leurs conséquences pour les individus et la société,

– évaluation de la capacité à faire preuve d’empathie, de compassion, d’équité et de respect.

Les conditions de réussite

L’étudiant qui a obtenu moins de 8/20 à l’une des huit matières, ne pourra pas être considéré comme lauréat de l’examen d’entrée et ce, même si la note qu’il obtient à chaque partie est supérieure ou égale à 10/20.

Les candidats qui ne se sont pas inscrits à cette épreuve peuvent aussi la passer le mercredi 4 septembre 2019 (date limite d’inscription : lundi 19 août 2019).

À lire aussi L'édito | Un diagnostic transparent sur notre enseignement

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une