Accueil Belgique Politique

Le président de la Coalition Climat espère que la note coquelicot survivra «peu importe qui est au pouvoir»

Pour Nicolas Van Nuffel, le parti libéral est désormais un acteur incontournable en Wallonie.

Temps de lecture: 2 min

Au micro de la RTBF, le président de la Coalition Climat, Nicolas Van Nuffel, a indiqué espérer ce mercredi que « l’ambition qui est dans la note coquelicot reste, peu importe qui est au pouvoir. » La note coquelicot a été rejetée massivement par le PTB, le MR et le CDH.

Alda Greoli (CDH) dénonce la note coquelicot : « On a instrumentalisé la société civile »

« La question, c’est que maintenant il faut une majorité. Va-t-on détricoter le projet ou va-t-on construire dessus ? », se demande Nicolas Van Nuffel, également responsable du département Plaidoyer au CNCD-11.11.11.

« Tout le monde sait que maintenant l’étape suivante est qu’il doit y avoir une négociation avec le MR », précise le président de la Coalition Climat, qui estime ce projet « à la hauteur de l’enjeu de la transition, notamment en matière climatique. »

Le CDH dit non au coquelicot: déçu, le député Josy Arens envisage de quitter le groupe à la Chambre

L’invité de la RTBF met toutefois en garde les futurs négociateurs : « Si dans trois semaines on a un projet qui a construit d’autres ambitions que l’ambition de la transition climatique, vous entendrez notre voix. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mercredi 10 juillet 2019, 12:42

    "C'est au pied du mur que l'on voit le maçon". C'est maintenant que nous allons voir le degré de sincérité et d'implication du MR dans la transition (sociale, climatique, économique, environnementale) indispensable.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mercredi 10 juillet 2019, 16:59

    Pierre, où avez-vous lu que qui que ce soit pense que le MR ne défendra pas ses positions ?

  • Posté par Halleux Pierre, mercredi 10 juillet 2019, 16:21

    En effet, maintenant que PS et Ecolo ont épuisé tous les subterfuges pour se mettre à l'abris de leur électorat, le MR pourra peut-être enfin participer à la mise en place de ce gouvernement. Néanmoins, venir à deux avec un accord et penser que le troisième parti (indispensable au gouvernement à l'inverse des Verts) ne va pas y défendre ses choix politiques est un non sens. Je m'amuse déjà de vous lire lorsque ce sera le cas.

  • Posté par Christian Radoux, mercredi 10 juillet 2019, 13:54

    Là, pour une fois, d'accord : le mécréant que je suis cite souvent la sentence biblique "On juge l'arbre à ses fruits". A propos du climat et de la biodiversité (urgences absolues, on est d'accord là aussi), deux remarques. 1. Il est impératif de simplifier la coûteuse usine à gaz belge, avec tous ces ministres se tirant mutuellement dans les pattes (je me rappelle M. Crucke, qui me semble sincère - j'espère ne pas me tromper - fusillant l'inertie de sa coreligionnaire, l'ineffable Mme Marghem). 2. Mais, même maintenant, on peut tester rapidement la sincérité de tous les partis en Wallonie avec des questions bien précises. Exemple : les puantes, bruyantes, polluantes, dispendieuses en énergie et ravageuses courses automobiles. Chiche !

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une