Accueil Société

Caméras intelligentes: l’identification faciale fait grimacer

Le projet d’installer des caméras capables de reconnaître les individus a surpris l’organe de contrôle de la police. Pas si vite, prévient-il, la mesure pourrait être illégale.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Serons-nous bientôt dévisagés par des caméras capables de nous identifier dans la seconde à l’aéroport, sur le quai de la gare, au centre commercial ? Si rien de tout cela n’est à l’ordre du jour, les déclarations du commissaire général de la police fédérale dans le Knack à propos de l’installation de caméras avec reconnaissance faciale à Zaventem en ont surpris plus d’un. À commencer par les membres de l’organe de contrôle de l’information policière (COC), censé être consulté sur ces questions. « On a appris ça dans la presse », s’étonne encore Frank Schuermans, membre de la commission. « D’autant que le processus semble déjà bien avancé et que les négociations sont en cours avec l’aéroport. Normalement, nous aurions dû être informés de la démarche et sollicités pour donner un avis ». L’annonce du chef de la police, Marc De Mesmaeker, a forcé la commission à se positionner sur ce sujet pour le moins sensible sans connaître les détails du projet.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Visiteur, mercredi 10 juillet 2019, 23:24

    et GDPR ?

  • Posté par Carré Albin, mercredi 10 juillet 2019, 21:06

    Ce glissement impressionnant vers une société de surveillance généralisée ne semble pas émouvoir grand monde, quelle tristesse!

  • Posté par Alaimo Nicolas, jeudi 11 juillet 2019, 9:36

    Oui cette simple phrase : " On sait que dans le futur ce sera probablement inévitable" comme si on n'avait même plus le projet de discuter de comment on veut intégrer la technologie dans nos sociétés...C'est effrayant laisser une telle capacité de contrôle à l'Etat, c'est oublier que rien ne garanti la bienveillance de celui-ci...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs