Accueil Monde Asie-Pacifique

Une modernité mortelle submerge les Papous

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Un vent mauvais souffle sur la Papouasie-Nouvelle-Guinée où des violences tribales ont fait ces trois derniers jours au moins 24 morts, dont 16 femmes (deux étaient enceintes) et des enfants. La dernière tuerie, qui s’est produite dans le village de Ka rida a laissé au sol les corps de 18 victimes aux corps démembrés à la manchette. Ce massacre, qui a provoqué la fuite des autres habitants du village, ferait suite à l’embuscade fatale à 6 Papous d’un village voisin survenue dimanche.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs