Accueil Monde Union européenne

Présidence de la Commission européenne: von der Leyen peine à convaincre

La candidate désignée par les 28 pour diriger la prochaine Commission est passée sur le gril de trois groupes parlementaires. Le doute s’insinue sur sa capacité à obtenir une majorité.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 5 min

Ce mardi, l’un des opérateurs politiques le plus affûté des affaires parlementaires européennes confiait au Soir s’attendre à ce qu’Ursula von der Leyen, la candidate désignée par les 28 pour présider la prochaine Commission européenne, manque de 60 à 70 voix pour être investie par le Parlement européen lors du vote prévu la semaine prochaine en session plénière à Strasbourg. Le pronostic paraissait extrêmement pessimiste : les trois groupes parlementaires, liés à la majorité des chefs d’État ou de gouvernement qui ont ficelé le paquet de nominations la semaine dernière (la démocratie chrétienne, les socialistes et les libéralo-macroniens), totalisent 444 voix, soit 68 de plus que la majorité absolue de 376 nécessaire à l’élection de la « candidate présidente » von der Leyen.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs