Accueil Belgique Politique

Migration: des affiches recyclées du Vlaams Belang souhaitent la bienvenue aux réfugiés

Une association flamande pour les réfugiés a réalisé des affiches à partir des posters électoraux du Vlaams Belang.

Temps de lecture: 2 min

Quatre affiches présentant l’image et l’histoire d’un réfugié sont exposées sur la façade du Beursschouwburg à Bruxelles. L’association flamande pour les réfugiés Vluchtelingenwerk Vlaanderen et l’agence publicitaire Mortierbrigade ont réalisé ces affiches à partir des posters électoraux du Vlaams Belang recyclés, tournant leur slogan « nos gens d’abord » (« Eigen mensen eerst », NDLR) en « aussi nos gens » (« Ook onze mensen », NDLR).

Le parti d’extrême droite Vlaams Belang a été le grand vainqueur des élections en mai dernier en Flandre. Ses affiches électorales, plaidant pour un stop migratoire, ont été recyclées de manière artisanale par l’agence de publicité Mortierbrigade et reçoivent donc une nouvelle vie via la campagne de Vluchtelingenwerk Vlaanderen.

Francken sur le Vlaams Belang : « Toujours revenir sur l’islam, taper sur les musulmans, c’est fatigant »

« Une Flandre chaleureuse et accueillante »

L’organisation défendant les réfugiés demande de cette façon que les formations de gouvernements soient plus humaines. « Notre message est que nous sommes en faveur d’une Flandre chaleureuse et accueillante où les réfugiés sont aussi les bienvenus », explique Eef Heylighen, porte-parole de Vluchtelingenwerk Vlaanderen. « Nous voulons soutenir les personnes qui recherchent un foyer sûr et tous ceux qui les aident. Dans notre Flandre, il n’y a pas de place pour un slogan comme « Eigen mensen eerst » mais bien pour « Ook onze mensen ».

Les quatre grandes affiches sur la façade du Beursschouwburg présentent le portrait et l’histoire de quatre réfugiés qui sont arrivés en Belgique et ont reçu l’aide de Vluchtelingenwerk Vlaanderen. Une cinquantaine de plus petites affiches ont aussi été diffusées.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Dubois Raymond, jeudi 11 juillet 2019, 15:30

    Nous devrions nous intéresser aux conclusions du " tabou " français concernant les migrants et les difficultés rencontrées par l' Allemagne aves l'accueil de leur nouvelle population . . Sommes-nous prêts à payer des impôts supplémentaires pour veiller à bien entretenir les migrants ,,; ??? . IL est GRAND TEMPS DE DEMANDER A TOUS LES CITOYENS ce qu'ils sont prêts à DONNER pour améliorer la situation des réfugiés . Les politiciens souhaitent obtenir des voix supplémentaires pour maintenir leur poste et pensent à leur avenir PERSONNEL ; Donc ... nous devons réfléchir sans tenir compte de leurs choix .

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 11 juillet 2019, 10:38

    C est leur fond de commerce

  • Posté par Lambert Guy, jeudi 11 juillet 2019, 9:59

    Génial, l'idée des affiches recyclées.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 11 juillet 2019, 9:42

    Ce que M. De Wever appelle le confédéralisme est plus dangereux pour les Flamands démocrates que pour les autres Belges. Je doute que ces Flamands-là souhaitent se retrouver dans une Flandre indépendante dominée par la droite extrême et l'extrême droite.

  • Posté par Brasseur Michel, jeudi 11 juillet 2019, 9:02

    Croire que la Flandre est uniformément raciste est croire un mensonge et propager un danger bien plus grand: celui de la division de la population en groupes qui s'opposent. Croire, penser et agir de la sorte ne ferait que renforcer l'extrême-droite et ses sombres desseins. Gardons les yeux et le coeur ouverts!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une