Décès de Vincent Lambert: son épouse sera auditionnée, «une grave erreur», regrette son avocat

L’épouse de Vincent Lambert
L’épouse de Vincent Lambert - AFP

Ce jeudi 11 juillet, le patient français Vincent Lambert est décédé après près de 11 ans en état végétatif. « Le procureur de la République a décidé d’autopsier le corps de Vincent Lambert et d’auditionner Rachel Lambert », a appris ce jeudi l’un des avocats de l’épouse, qui « n’accepte pas » une telle décision.

Décès de Vincent Lambert : ses parents dénoncent un « crime d’Etat »

Cette initiative judiciaire a été prise dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte à la suite de la plainte vendredi des parents Lambert pour tentative d’homicide volontaire en bande organisée.

Les avocats des parents, fervents catholiques farouchement opposés à l’arrêt des traitements, ont déposé le 20 mai et le 2 juillet une plainte pour tentative de meurtre sur personne vulnérable à l’encontre du médecin de leur fils. Le procureur a décidé d’autopsier le corps du défunt et demandé une audition de Rachel Lambert.

L’affaire continue

Cette demande d’autopsie et d’audition marque la poursuite de cette affaire, au grand regret de l’avocat de la femme de Vincent Lambert. « Profondément en colère », Maître Francis Fossier estime ainsi que « c’est une grave erreur de la part de la justice. »

« Vous imaginez vivre un deuil perpétuel et au jour où tout semble apaisé, où on espère une réconciliation des familles, voilà ce qui arrive », déplore l’avocat de Rachel Lambert. Cette tournure judiciaire, « c’est ajouter à la souffrance des gens », appuie-t-il.

« Rachel est abattue par des années de procédure, d’acharnement thérapeutique et de lutte pour faire entendre les volontés de son époux », a déclaré à l’AFP son autre avocate, Me Sara Nourdin. « L’annonce de son décès a été très éprouvante et difficile sur le plan personnel, parce que ça reste la perte d’un être cher, mais elle est aussi triste devant l’acharnement qui continue… Tout ça est très violent », a-t-elle ajouté.

Sur le même sujet
HomicideSystème judicaire
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous