Démission de Kris Van Dijck: le Vlaams Belang Filip Dewinter devient président du Parlement flamand

La démission du président du Parlement flamand Kris Van Dijck entraîne l’arrivée du premier vice-président, le Vlaams Belang Filip Dewinter, au perchoir de l’assemblée.

Le président du Parlement flamand Kris Van Dijck a démissionné de sa fonction, a-t-il indiqué dans une déclaration à Belga. « Les récents événements font qu’il m’est devenu impossible d’agir en tant que président du Parlement flamand (…) Je n’ai jamais rien fait qui n’aille à l’encontre de la loi. Ceux qui me connaissent un peu le savent. Les allégations de ce jour sont totalement incorrectes », a affirmé M. Van Dijck.

Trois heures plus tôt, le président du Parlement flamand avait quitté l’Hôtel de Ville de Bruxelles précipitamment après le discours qu’il a tenu à l’occasion de la Fête flamande.

► La fête flamande gâchée par les déboires du président du parlement Kris Van Dijck (N-VA)

Filip Dewinter considère qu’il est « déshonorant » d’être aujourd’hui président du Parlement flamand en raison de la démission de Kris Van Dijck. « Je n’attendais pas cela et j’aurais préféré devenir président d’une autre manière », déclare le Vlaams Belanger en réaction à Belga. Il a annoncé qu’il convoquerait le bureau du Parlement vendredi matin pour réfléchir à ce qu’il convient de faire ensuite. « Je resterai président jusqu’à ce qu’il y ait un nouveau gouvernement, ou les autres partis pensent-ils qu’un nouveau président devrait être nommé sur une base intérimaire », a expliqué Dewinter, qui souligne qu’il prend ses responsabilités.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. delalb

    Le roi Albert II reconnaît être le père de Delphine Boël, quel nom portera-t-elle?

  2. POLITICS PARTY MEETING PS

    Coalition fédérale: le PS dévoile les propositions «imbuvables» de la N-VA

  3. Le Dow Jones et le Nasdaq abandonnaient respectivement 1,5 et 1,9
% dès l’ouverture de la séance à Wall Street, face à l’incertitude causée par le coronavirus.

    Coronavirus: les marchés frissonnent à l’idée que la croissance chinoise se grippe

La chronique
  • Brux-ils Brux-elles : une priorité, la lutte contre les discriminations

    En filigrane de l’affaire Kir ne pouvait-on lire un peu de communautarisme ? Et faire le procès de l’un n’équivalait-il pas à ouvrir celui de l’autre ? La question s’est posée lors de chacune des (nombreuses) discussions avec des élus, socialistes mais pas que, des experts, de la communauté turque mais pas que… Avec, à plusieurs reprises, cette réponse, cinglée : « c’est le procès de la diversité que vous faites, et ça, c’est hors de question ». Non, il n’était, évidemment pas question de faire le procès de la diversité. C’est donc que le terme était mal choisi…

    Apparu dans la langue française au cours des années nonante, le mot « communautarisme » se hisse régulièrement dans les statistiques hautes d’occurrence sur le web et fait l’objet de nombreuses recherches académiques. Fabrice Dhume, sociologue, chercheur à Paris Diderot, s’est livré à une véritable enquête sur ce qu’il qualifie « de...

    Lire la suite

  • La leçon des «Sardines»: le populisme n’est pas une fatalité

    On dit souvent que l’Italie constitue le laboratoire politique de l’Europe. Et en Italie, Bologne apparaît comme le laboratoire du laboratoire. C’est dans la capitale émilienne, en effet, que le Parti communiste avait pris, à l’époque, ses distances avec Moscou. C’est là aussi que Romano Prodi avait inventé « l’Olivier », l’union de la gauche copiée un peu partout sur le continent. C’est là, encore, sur la place centrale, que Beppe Grillo avait lancé...

    Lire la suite