Décès de Vincent Lambert: une enquête ouverte pour trouver les «causes de la mort»

Vincent Lambert
Vincent Lambert - AFP

Le procureur de Reims, Matthieu Bourrette, a annoncé jeudi avoir ouvert une enquête en « recherche des causes de la mort » après le décès de Vincent Lambert, patient en état végétatif depuis presque onze ans décédé jeudi au CHU de Reims.

► L’épouse de Vincent Lambert sera auditionnée, « une grave erreur », regrette son avocat

« Le 11 juillet 2019 peu après 8h30, j’ai été avisé par le centre hospitalier universitaire de Reims du décès de Vincent Lambert (…) j’ai immédiatement décidé de l’ouverture d’une enquête en recherche des causes de la mort », a déclaré Matthieu Bourrette lors d’une conférence de presse à Reims, précisant qu’il avait saisi le service régional de la police judiciaire de Reims.

Autopsie à Paris pour vérifier que l’arrêt des traitements a respecté la loi

Le corps de Vincent Lambert, décédé jeudi après près de 11 ans en état végétatif, sera autopsié vendredi à Paris dans le cadre d’une enquête pour vérifier notamment que l’arrêt des traitements a été conforme à la loi, a annoncé le procureur de la République de Reims.

Cette autopsie sera menée par deux médecins légistes experts dès vendredi matin pour que le corps « puisse être restitué le plus rapidement possible » à l’épouse et tutrice de Vincent Lambert, Rachel, a déclaré Matthieu Bourrette lors d’une conférence de presse.

Sa femme auditionnée

« Le procureur de la République a décidé d’autopsier le corps de Vincent Lambert et d’auditionner Rachel Lambert », a appris ce jeudi l’un des avocats de l’épouse, qui « n’accepte pas » une telle décision.

Cette initiative judiciaire a été prise dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte à la suite de la plainte vendredi des parents Lambert pour tentative d’homicide volontaire en bande organisée.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190716-3V2NE5 2019-07-16 14:13:29

    La Lune a marqué les Hommes, il y ont laissé leurs traces (infographie)

  2. Presse-papier01

    Pour les histoires de cœur, Internet a remplacé l’ami entremetteur

  3. Les seins nus étaient un symbole de libération de la femme dans les années 70. Aujourd’hui, beaucoup de Romandes ne portent pas de soutien-gorge pour leur propre confort.

    A Genève, les seins se passent de soutien

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Faut-il remettre la main sur la Lune?

    Elle est là depuis les premiers jours de la Terre et elle est le musée des premiers moments de l’Univers. Fascinante, elle est gravée à Lascaux, célébrée en Egypte, niée par l’Inquisition. Verne et Wells imaginent comment sonder son mystère. Méliès en fait une farce philosophique. C’est d’une guerre que naîtront carburants et calculateurs, clés du voyage. C’est d’une autre, froide, que viendra l’accomplissement, dans un délai exceptionnellement court. Les pionniers furent téméraires et, heureusement, un peu chanceux, à dos de Saturn, la...

    Lire la suite