Accueil Société

Le monde de la colombophilie encaisse le choc d’un nouveau scandale

Le monde de la colombophilie est sous le choc. Une fraude inédite a été révélée dans le Limbourg. L’argent s’insinue dans cette passion populaire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Le monde des coulonneux encaisse le choc d’un nouveau scandale. Un « duivenmelker » (l’équivalent en néerlandais du coulonneux wallon) de Lanaken (Limbourg) est soupçonné d’être à l’origine d’une embrouille inédite dans le monde colombophile. J.B., un éleveur de pigeons du club colombophile « De Vrede » (« La Paix ») de Lanaken aurait, selon les enquêteurs de la Royale Fédération colombophile belge (RFCB), truqué la course de fond à laquelle participaient vendredi dernier au départ de Limoges plus de 20.000 pigeons enlogés dans plusieurs points de rassemblement en Belgique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Christian Radoux, vendredi 12 juillet 2019, 22:51

    Plutôt que des jeux de mots faciles (mais tentants...) sur les "pigeons", je préfère vous dire à quel point cette maltraitance envers ces oiseaux, maltraitance parfois qualifiée de "sport", me dégoûte. Avec un beau-père "coulonneux" et ses semblables, j'ai vu ce qu'il en était vraiment. Je ne comprendrai jamais cette expression : "colombophile", censée signifier " qui aime les pigeons". Et ne me rétorquez pas qu'on dit bien "pédophile" !...

  • Posté par Dardenne Didier, vendredi 12 juillet 2019, 14:24

    L'argent est devenu une raison de vivre en Flandre. Football, politique, entreprises, rien n'est trop beau et tout est permis si le flamand peut s'enrichir, surtout quand il pense que c'est au détriment de la Belgique ou autres étrangers à son microcosme.

  • Posté par Christian Radoux, vendredi 12 juillet 2019, 23:04

    J'ai vu mon beau-père, pur sérésien et haïssant ces "biesses di flamins" (orthographe wallonne non garantie) arracher la tête de malheureux oiseaux qui l'avaient déçu. Ainsi que de nombreux autres cas chez ses amis. Lâcher ces pigeons autant de fois à des centaines de kilomètres est déjà une crapulerie, bien plus grave que les escroqueries entre adeptes de cette maltraitance. Cela devrait être interdit, tout autant que les combats de coqs, qui sévissaient encore quand j'étais enfant.

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs