Démission de Kris Van Dijck: Kris Peeters n’est pas intervenu sur le fond du dossier, selon son ancien cabinet

Démission de Kris Van Dijck: Kris Peeters n’est pas intervenu sur le fond du dossier, selon son ancien cabinet

Le cabinet de l’ex-ministre de l’Emploi, Kris Peeters, a confirmé jeudi que le Fonds d’indemnisation des travailleurs licenciés en cas de fermeture d’entreprises (FFE) a accordé une indemnisation à la société E-Media, au profit de laquelle est intervenu le président du parlement flamand, Kris Van Dijck (N-VA). Le ministre n’est en revanche pas intervenu sur le fond du dossier, a-t-il précisé.

>Le président du parlement flamand Van Dijck démissionne, le Vlaams Belang Dewinter le remplace

«P-Magazine» a publié sur son site internet un article sur la relation de M. Van Dijck avec une prostituée et la façon dont il serait intervenu en sa faveur dans un dossier de faillite présentée comme frauduleuse.

La prostituée, qui se fait appeler Escort Lynn, aurait bénéficié de la faillite de la société E-Media -créée en juillet 2012- qui l’avait recrutée avant de mettre la clé sous le paillasson. Cette faillite, prononcée en octobre 2014, devait, selon P-Magazine, lui permettre de bénéficier du chômage et d’une couverture sociale. «Escort Lynn» s’est adressée au FFE afin d’obtenir une indemnité de 26.000 euros. Elle a finalement reçu 5.239 euros.

« Traitement correct »

Dans ce dossier, M. Van Dijck est intervenu auprès du ministre de l’Emploi, Kris Peeters, fraîchement nommé, pour faciliter le traitement du dossier. Le magazine publie le contenu de deux courriels entre M. Van Dijck et son amante qui évoquent cette intervention.

L’ex-porte-parole de M. Peeters a confirmé que celui-ci avait reçu un courriel le 20 novembre dans lequel M. Van Dijck, alors simple député, s’adresse au ministre fraîchement nommé pour s’assurer que le dossier reçoive un traitement «correct» et ne souffre pas de retard. Il évoque la situation d’une «mère célibataire dans une situation financière précaire».

Le 4 septembre, le FFE avait pris une décision favorable mais n’avait accordé à l’intéressée que 5.239 euros au lieu des 26.000 euros réclamés. Le montant a été payé le 12 décembre 2014. M. Peeters en a informé par courrier M. Van Dijck le 23 mars 2015.

«Dans ce dossier, nous avons demandé une information au FFE, comme c’est le cas pour chaque dossier. Il n’y a pas eu d’intervention sur le fond», précise la porte-parole.

► La fête flamande gâchée par les déboires du président du parlement Kris Van Dijck (N-VA)

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Léopold Ier (1790-1865), roi des Belges, sa femme Louise-Marie d'Orléans et leurs enfants : le futur roi Léopold II (1835-1909), Philippe (1837-1905) et Charlotte (1840-1927).

    Un 21 juillet de joie pour le premier Roi

  2. Télescope ou lunette astronomique
? Le premier repose sur un système de miroirs, la deuxième sur un système de lentilles. Leur prix s’est largement démocratisé ces dernières années, grâce notamment aux Chinois qui dominent aujourd’hui le marché.

    L’astronomie, une passion qui peut coûter (très) cher

  3. d-20190716-3V2NE5 2019-07-16 14:13:29

    La Lune a marqué les Hommes, ils y ont laissé leurs traces (infographie)

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Faut-il remettre la main sur la Lune?

    Elle est là depuis les premiers jours de la Terre et elle est le musée des premiers moments de l’Univers. Fascinante, elle est gravée à Lascaux, célébrée en Egypte, niée par l’Inquisition. Verne et Wells imaginent comment sonder son mystère. Méliès en fait une farce philosophique. C’est d’une guerre que naîtront carburants et calculateurs, clés du voyage. C’est d’une autre, froide, que viendra l’accomplissement, dans un délai exceptionnellement court. Les pionniers furent téméraires et, heureusement, un peu chanceux, à dos de Saturn, la...

    Lire la suite