Une violente tornade s’abat en Grèce en pleine région touristique: le bilan monte à sept morts

Une violente tornade s’abat en Grèce en pleine région touristique: le bilan monte à sept morts

Au moins sept personnes, dont deux enfants, ont péri et 23 personnes ont été blessées lors d’une violente tornade accompagnée de grêle qui s’est abattue mercredi soir sur les stations balnéaires bondées de Chalcidique, dans le nord de la Grèce.

>La Grèce frappée par une tornade meurtrière: «C’était le chaos», raconte une rescapée

«En cinq minutes, nous avons vécu l’enfer», a déclaré Haris Lazaridis, propriétaire de la taverne de Nea Plagia où une Roumaine de 54 ans et son fils de 8 ans ont été tués quand le toit du restaurant a été emporté par les bourrasques.

Les restaurants et les bars du bord de plage étaient bondés en ce début de saison estivale et d’un coup, «la panique »: «la plupart des gens ont crié ou ont couru se cacher à l’intérieur», poursuit le restaurateur, racontant qu’une centaine de personnes se trouvaient là quand la mère a été écrasée par le toit en bois et son garçon soulevé par les vents violents avant de retomber sur la vitrine en verre.

La tornade n’a duré qu’une vingtaine de minutes vers 22H00 locales (19H00 GMT) mais cette région touristique très prisée, où l’état d’urgence a été déclaré, présentait jeudi matin un paysage de désolation, avec de nombreuses voitures retournées, des arbres déracinés, des coulées de boue, des transats et parasols transformés en projectiles meurtriers.

Deux touristes tchèques, deux Roumains et deux Russes ont été tués et au moins une trentaine de personnes blessées lors de ce «phénomène sans précédent», selon Charalambos Stériadis, responsable de la Protection civile dans le nord de la Grèce.

Un septième corps a été retrouvé. Il s’agit de celui d’un pêcheur sexagénaire porté disparu mercredi soir et reconnu par sa famille.

Pas de Belge parmi les victimes

Parmi les 23 blessés encore hospitalisés, cinq enfants dont une adolescente serbe de 13 ans. Une femme de 72 ans se trouvait dans un état critique aux urgences de Thessalonique, la deuxième ville du pays.

En début d’après-midi, les Affaires étrangères avaient indiqué qu’aucun Belge ne figurait parmi les victimes de la violente tornade qui s’est abattue dans la nuit de mercredi à jeudi sur la Chalcidique. Les opérateurs Thomas Cook Belgium et TUI Belgium avaient précisé que tous leurs clients étaient en sécurité.

Le porte-parole du gouvernement Stelios Petsas a indiqué jeudi que la région avait été frappée par des vents supérieurs à 100 kmh.

Un Russe et son fils de 2 ans ont été tués par la chute d’un arbre dans un hôtel de la station balnéaire de Kassandra, selon une source policière.

A Sozopoli, autre village balnéaire bondé en cette saison, un couple de septuagénaires tchèques a péri quand leur caravane s’’est renversée. Leur fils de 48 ans et leur petit-fils de 19 ans, ont été blessés.

Leur caravane git toujours sur la plage. Le vent l’a soulevée «comme si c’était ... une boîte d’allumettes», a témoigné Giannis Karabourniotis, propriétaire d’une taverne de poisson située à quelques mètres. «Ce qui s’est passé est indescriptible. Tous ces dégâts sont intervenus en cinq minutes», dit-il. «Autour de mon magasin, il y avait plus de 50 pins. La plupart ont été déracinés ou coupés en plein milieu. Incroyable».

Routes coupées

Le nouveau Premier ministre Kyriakos Mitsotakis, élu dimanche, a annulé tous ses rendez-vous jeudi pour gérer cette catastrophe, a indiqué son bureau. De son côté, le ministre de la protection du citoyen, Michalis Chrisochoidis, a exprimé sa «peine au nom de tous». «Nous pleurons la perte de ces âmes», a déclaré le ministre, qui supervise sur place les opérations de secours, auxquelles participent au moins 140 pompiers.

La circulation sur une partie des routes d’accès à la Chalcidique reste difficile.

Cette tornade est survenue alors que la Grèce est frappée depuis deux jours par des températures étouffantes atteignant les 37°C. L’observatoire national grec a enregistré plus de 5.000 éclairs mercredi soir dans tout le pays.

En juillet dernier, la Grèce avait déjà été frappée par un drame dans la station balnéaire de Mati, dans la grande banlieue d’Athènes, ravagée par un incendie qui avait fait plus de 100 morts.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Léopold Ier (1790-1865), roi des Belges, sa femme Louise-Marie d'Orléans et leurs enfants : le futur roi Léopold II (1835-1909), Philippe (1837-1905) et Charlotte (1840-1927).

    Un 21 juillet de joie pour le premier Roi

  2. Télescope ou lunette astronomique
? Le premier repose sur un système de miroirs, la deuxième sur un système de lentilles. Leur prix s’est largement démocratisé ces dernières années, grâce notamment aux Chinois qui dominent aujourd’hui le marché.

    L’astronomie, une passion qui peut coûter (très) cher

  3. d-20190716-3V2NE5 2019-07-16 14:13:29

    La Lune a marqué les Hommes, ils y ont laissé leurs traces (infographie)

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Faut-il remettre la main sur la Lune?

    Elle est là depuis les premiers jours de la Terre et elle est le musée des premiers moments de l’Univers. Fascinante, elle est gravée à Lascaux, célébrée en Egypte, niée par l’Inquisition. Verne et Wells imaginent comment sonder son mystère. Méliès en fait une farce philosophique. C’est d’une guerre que naîtront carburants et calculateurs, clés du voyage. C’est d’une autre, froide, que viendra l’accomplissement, dans un délai exceptionnellement court. Les pionniers furent téméraires et, heureusement, un peu chanceux, à dos de Saturn, la...

    Lire la suite