Bruxelles et l’ULB créent l’un des plus grands hôpitaux du pays

Bruxelles et l’ULB créent l’un des plus grands hôpitaux du pays
Jonathan Kalifat.

L’ULB et la Ville de Bruxelles sont très fières de l’annoncer : leurs hôpitaux, Erasme et CHUB (Saint-Pierre, Brugmann, Bordet et l’hôpital des enfants), vont se regrouper pour former l’une des plus grandes structures hospitalières de Belgique. Il ne manque plus que la signature des conseils médicaux au bas du contrat pour que l’affaire devienne officielle. La nouvelle structure prendra son envol le 1er janvier prochain, en principe.

Le groupement de ces cinq hôpitaux, fréquentés par les Bruxellois mais aussi par de nombreux Wallons et Flamands, n’a pas encore de nom, sinon celui, provisoire, de Grand hôpital universitaire bruxellois (GHUB).

A l’origine de ce rapprochement, la volonté de créer un « cancéropôle » du XXIe siècle en réunissant les équipes de l’Institut Jules Bordet et la faculté de médecine d’Erasme au sein d’une seule entité. La décision a été prise en 2005, le bâtiment est en cours de construction, sur le site anderlechtois. Mais, au fil des discussions, les directions des trois autres hôpitaux de la Ville ont demandé à pouvoir rejoindre sans attendre la nouvelle structure.

« On a donc décidé de créer dès à présent ce grand hôpital universitaire multisites, de 2.800 lits », explique Yvon Englert, le recteur de l’ULB. « Pas pour faire du gigantisme. Mais parce que l’évolution des exigences d’une médecine universitaire de pointe et la pression économique font qu’il est plus que jamais nécessaire d’avoir des périmètres suffisamment grands. »

► Tous les détails sur Le Soir+

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Léopold Ier (1790-1865), roi des Belges, sa femme Louise-Marie d'Orléans et leurs enfants : le futur roi Léopold II (1835-1909), Philippe (1837-1905) et Charlotte (1840-1927).

    Un 21 juillet de joie pour le premier Roi

  2. Télescope ou lunette astronomique
? Le premier repose sur un système de miroirs, la deuxième sur un système de lentilles. Leur prix s’est largement démocratisé ces dernières années, grâce notamment aux Chinois qui dominent aujourd’hui le marché.

    L’astronomie, une passion qui peut coûter (très) cher

  3. d-20190716-3V2NE5 2019-07-16 14:13:29

    La Lune a marqué les Hommes, ils y ont laissé leurs traces (infographie)

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Faut-il remettre la main sur la Lune?

    Elle est là depuis les premiers jours de la Terre et elle est le musée des premiers moments de l’Univers. Fascinante, elle est gravée à Lascaux, célébrée en Egypte, niée par l’Inquisition. Verne et Wells imaginent comment sonder son mystère. Méliès en fait une farce philosophique. C’est d’une guerre que naîtront carburants et calculateurs, clés du voyage. C’est d’une autre, froide, que viendra l’accomplissement, dans un délai exceptionnellement court. Les pionniers furent téméraires et, heureusement, un peu chanceux, à dos de Saturn, la...

    Lire la suite