Accueil Monde France

Paris: gaz lacrymogène, projectiles et magasins pillés après la victoire de l’équipe d’Algérie (vidéos)

Plusieurs milliers de personnes s’étaient rassemblées jeudi soir sur les Champs-Elysées pour célébrer la victoire des Fennecs sur la Côte d’Ivoire.

Temps de lecture: 1 min

Deux magasins situés à proximité des Champs-Elysées à Paris ont été pillés jeudi soir par plusieurs dizaines de personnes en marge d’un rassemblement festif après la victoire de l’équipe de football d’Algérie lors de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), a constaté un journaliste de l’AFP.

Plusieurs milliers de personnes s’étaient rassemblées autour de 21h sur la célèbre avenue parisienne pour célébrer la victoire des Fennecs sur la Côte d’Ivoire et donc l’accession de l’équipe en demi-finale de la CAN.

Quelques échauffourées ont éclaté avec les forces de l'ordre, aux alentours d'une heure du matin. Les policiers ont tiré à plusieurs reprises des gaz lacrymogènes pour disperser la foule, rapportent plusieurs médias français.

Au moins une personne a été interpellée par la police avant que la tension ne retombe autour de 1h30, même si le concert de klaxons a perduré.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, vendredi 12 juillet 2019, 9:20

    Mais c est clair que ces gens se sentent français et sont bien intégrés ça c est certain

  • Posté par Poels Jean-pierre, vendredi 12 juillet 2019, 8:31

    Probablement les mêmes casseurs qui ont "gâché" les revendications gilets jaunes. Rien à voir avec l'Algérie et sa victoire!

  • Posté par Van Obberghen Paul, vendredi 12 juillet 2019, 8:15

    On a gagné? On casse tout! On a perdu? On casse tout! Pourquoi vous cassez? Sais pas et on s'en fout, on casse tout. Bin quoi, c'est la fête, non? Quand on fait la fête, on casse tout, c'est comme ça. Et vous là, vous filmez pas, hein, sinon on vous casse la gueule. Pourquoi vous me cassez là gueule? Sais pas et on s'en fout, on casse la gueule. Bin quoi, c'est la fête, non? Alors on casse des gueules, c'est comme ça... Bienvenue, à Paris 2019. Bienvenue dans le monde de 2019. Et encore, là c'est qu'un début; le combat continue...

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une