Accueil Belgique Politique

Un conseiller passe du cabinet Marghem à Electrabel: la ministre de l’Energie mécontente

Ruben Laleman a quitté le cabinet Marghem il y a quelques semaines, pour devenir conseiller public affairs d’Engie Electrabel.

Temps de lecture: 1 min

Le conseiller qui travaillait sur le mécanisme de soutien des centrales au gaz est passé chez Electrabel, où il gère le même dossier, rapporte vendredi L’Echo. La ministre de l’Energie Marie-Christine Marghem (MR) dit vouloir y mettre fin.

Ruben Laleman a quitté le cabinet Marghem il y a quelques semaines, pour devenir conseiller public affairs d’Engie Electrabel.

Ce transfuge est loin d’être anodin, selon L’Echo. La Belgique s’apprête à mettre en place un mécanisme de soutien aux centrales au gaz pour s’assurer de disposer de suffisamment de capacités de production électriques, malgré la sortie du nucléaire et la fermeture de centrales dans les pays voisins.

Marie-Christine Marghem réagit

Ce mécanisme devrait se monter à plusieurs centaines de millions d’euros par an et plusieurs gros acteurs du secteur sont dans les starting blocks pour en profiter – dont Electrabel. Le transfert du collaborateur passe donc mal au sein du secteur.

En outre, le cabinet ministériel perd un élément qui connaît bien le dossier.

« Il est hors de question que je voie encore un cil de cet ex-collaborateur sur le dossier », réagit Marie-Christine Marghem dans le quotidien.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par WEISSENBERG ANDRE, vendredi 12 juillet 2019, 13:37

    Où en sont les procédures internes en matière de déclaration de conflit d'intérêt, qui auraient du ou pu permettre d'empêcher ce genre de comportement de se produire et qui pourraient éventuellement permettre de prendre des mesures à l'égard de l'indélicat?

  • Posté par DELATTRE DAVID, vendredi 12 juillet 2019, 11:23

    La voilà la vraie corruption, celle qui ruine ce pays. La ministre fait du show, ça arrive tout le temps ces pantouflages

  • Posté par DELATTRE DAVID, vendredi 12 juillet 2019, 11:23

    La voilà la vraie corruption, celle qui ruine ce pays. La ministre fait du show, ça arrive tout le temps ces pantouflages

  • Posté par Poullet Albert, vendredi 12 juillet 2019, 8:59

    La politique énergétique belge va droit dans le mur ... ils ( les libéraux, nva, cd&v, vld, belang ) n'ont toujours rien compris à l'urgence écologiste !

  • Posté par Poels Jean-pierre, vendredi 12 juillet 2019, 7:45

    Marie-Christine Marghem (MR) n'a qu'à s'en prendre à elle-même. Le contrat de son ex-collaborateur était mal ficelé et ne pévoyait tout simplement pas de clause de non-concurrence. ……............................................ Pour info => La clause de non-concurrence est celle par laquelle un ouvrier ou un employé "s'interdit, lors de son départ de l'entreprise, d'exercer des activités similaires soit en exploitant une entreprise personnelle soit en s'engageant chez un employeur concurrent, ayant ainsi la possibilité de porter préjudice à l'entreprise qu'il a quittée en utilisant pour lui-même ou au profit d'un concurrent les connaissances particulières à l'entreprise qu'il a acquises dans celle-ci en matière industrielle ou commerciale."

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une