Le MR veut être associé aux négociations bruxelloises: «C’est quoi ça?», s’insurge Laurette Onkelinx

Le MR veut être associé aux négociations bruxelloises: «C’est quoi ça?», s’insurge Laurette Onkelinx
Oivier Polet

Les négociateurs bruxellois socialistes, écologistes, Défi et Open VLD, qui entrent vendredi en phase d’approche en vue d’un atterrissage vers la formation d’un nouveau gouvernement régional n’ont pas l’intention d’ouvrir leur porte au MR.

L’élargissement des discussions entre le PS et Ecolo au MR en Wallonie a fait dire vendredi, à certains libéraux, le ministre wallon sortant, Pierre-Yves Jeholet, sur Bel-RTL, et le vice-Premier ministre Didier Reynders, à son arrivée au conseil des ministres fédéral en affaires courantes qu’un mouvement dans ce sens à Bruxelles aurait le mérite de la cohérence.

Coalition bruxelloise : le MR insiste pour être associé aux négociations à Bruxelles, indique Reynders

À Bruxelles, le début des négociations, il y a quelques semaines avait connu des ratés à l’allumage durant plusieurs jours en raison du souhait de l’état-major de l’Open Vld de voir le parti libéral francophone associé aux discussions.

Mais cet épisode semble désormais appartenir au passé si l’on en croit la réaction du ministre Sven Gatz, manifestement surpris par la question à son arrivée au parlement bruxellois vendredi matin.

Coalition bruxelloise : le MR est « absolument indispensable », insiste Pierre-Yves Jeholet

« Vraiment choquée »

« C’est un débat entre francophones en premier lieu », s’est-il contenté de dire, après avoir lancé un premier regard interrogateur à propos du contenu de la question.

La présidente de la Fédération bruxelloise du PS, Laurette Onkelinx, a tenu des propos plus tranchés.

Coalition bruxelloise : après de nouvelles avancées, une issue prévue pour la fin de la semaine

« Je suis vraiment choquée par ce qui se passe. Bruxelles est une Région à part entière. Commencer à faire des déclarations comme si Bruxelles était une monnaie d’échange pour d’autres niveaux de pouvoir, comme si elle était un distributeur automatique de postes, c’est quoi ça ? «, a-t-elle dit.

« La demande du MR nous inspire un ’non’», a par ailleurs indiqué Alain Maron, négociateur Ecolo, interrogé à ce sujet, au début de la réunion.

Coalition en Fédération Wallonie-Bruxelles : Défi est prêt à négocier sur base de la « note coquelicot »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. FILES-CRASH-HELICOPTER-KOBE-BRYANT (2)

    Décès de Kobe Bryant: le Black Mamba ne mordra plus

  2. Il y a une semaine, Georges-Louis Bouchez offrait des fleurs au Roi Philippe, pour l’anniversaire de Mathilde.

    Coalition fédérale: Magnette recale l’idée d’un duo royal avec De Wever

  3. 83090060_855752328196826_8677988821796651008_n

    Brexit: il y a 47 ans, les Britanniques rejoignaient les Européens sans fanfare

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Vraiment, nous vivons en de sombres temps

    Auschwitz, il y a 75 ans. Si une angoisse particulière s’ajoute cette fois, c’est que cette commémoration a des allures de paratonnerre. Comme si, en dénonçant à nouveau les horreurs innommables que des hommes ont pu faire subir à d’autres hommes, on tentait de conjurer le sort pour, si pas le présent, du moins un futur peut-être proche.

    « J’aimerais pouvoir assurer que nous, les Allemands, avons appris de l’Histoire une fois pour toutes. Mais je ne peux dire cela alors que la haine se répand....

    Lire la suite