Accueil

Une fascination pour l’eau

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Au-delà des faits, les histoires sous-marines sont intrigantes. Pour le philosophe français Guy Philippon, la mer, « c’est un sentiment d’engloutissement, de submersion, d’inondation ». Les mers sont à conquérir par la pêche, la navigation, le pétrole, les traversées touristiques et les voyages scientifiques. Autant de techniques développées par nos ancêtres, qui nouent notre héritage et notre destin à celui de la mer. « J’ai l’intime conviction qu’aucun humain n’a pu être indifférent à l’océan. Durant les siècles où les hommes sont passés du tronc d’arbre creux au porte-avions nucléaire, les humains ont appris à surmonter leur terreur au nom de leur fascination et de leurs ambitions », dit Isabelle Autissier, navigatrice.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs