Accueil Opinions Éditos

Magistrats, avocats, «société civile réelle»

Le Conseil consultatif de la magistrature a remis aux informateurs royaux une liste de recommandations en vue de la constitution d’un futur accord de gouvernement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Le mémorandum adressé par le Conseil consultatif de la magistrature (CCM) aux informateurs royaux confère au terme décrié de « lobbying » qu’il revendique une incontestable noblesse.

Cette institution fédérale représentative de tous les magistrats du siège et du parquet revendique avec force d’être entendue par les informateurs royaux, et ultérieurement par les partis appelés à former un nouveau gouvernement.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Monsieur Alain, samedi 13 juillet 2019, 15:30

    Beau plaidoyer, encore qu'on ne sache pas qui en est l'auteur. Deux infos complémentaires : 1° c'est de pratique très courante, à chaque formation de gouvernement, que de leur adresser les attentes des acteurs concernés par le champ des compétences de celui-ci - 2° C'est bien triste de ne pas disposer de définitions stables et admises par le plus grand nombre sur les concepts (société civile e.a.) utilisés dans tous les sens pour dire tout et son contraire. Mettez un sociologue sur le coup bon sang, il nous donnera une nomenclature

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs