Etats-Unis: les habitants de Louisiane priés de rester calfeutrés à cause de la tempête tropicale Barry

La tempête Barry devrait apporter 15 à 25 cm de pluie sur une large bande de la côte.
La tempête Barry devrait apporter 15 à 25 cm de pluie sur une large bande de la côte. - Photo News

A quelques heures de l’arrivée de la tempête tropicale Barry sur les côtes de Louisiane, les autorités américaines multipliaient les mises en garde mais les consignes données aux habitants étaient désormais de rester calfeutrés. Pour entrer dans la catégorie 1 des ouragans, il devra souffler au moins à 119 km/h. Selon le dernier bulletin des météorologues samedi, ses vents allaient à 100 km/h.

Des milliers d’habitants de cet Etat du Sud, où le souvenir du dévastateur ouragan Katrina en 2005 est encore présent, ont évacué vendredi les zones côtières face à l’avancée de ce qui devrait se transformer en ouragan -le premier de la saison dans l’Atlantique- juste avant de toucher terre tôt samedi matin non loin de La Nouvelle-Orléans.

Ce n’est pas tellement le vent qui suscite les inquiétudes mais plutôt les pluies diluviennes et la submersion côtière (jusqu’à 1,80 mètre attendu) qui l’accompagnent. D’autant que le sol de la région est déjà bien saturé après de récents orages et une pluviosité importante depuis le début de l’année ayant provoqué plusieurs crues du Mississippi.

Etat d’urgence

Facteur aggravant, relèvent les météorologues : la faible vitesse de déplacement de la tempête « va avoir pour conséquence une longue période de fortes chutes de pluie et de risque d’inondation », en particulier dans le delta du Mississippi et au-delà « jusqu’au début de la semaine prochaine ». La tempête devrait apporter 15 à 25 cm de pluie sur une large bande de la côte, mais l’accumulation des précipitations pourrait atteindre 50 cm par endroits.

Le président américain Donald Trump a déclaré jeudi soir la Louisiane en situation d’urgence, permettant aux agences fédérales de participer aux secours.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous