Mouvement de contestation à Hong Kong : affrontements lors d’une manifestation contre les commerçants chinois frontaliers

Mouvement de contestation à Hong Kong : affrontements lors d’une manifestation contre les commerçants chinois frontaliers

Des affrontements ont opposé samedi la police et des manifestants à Hong Kong où la dernière en date des protestations anti-gouvernementales s’en est prise aux commerçants venus de Chine continentale s’approvisionner dans le territoire.

La police a utilisé du gaz poivre et des matraques contre des manifestants masqués à Sheung Shui, localité située près de la frontière avec la Chine où des milliers de personnes ont manifesté pour protester contre ces «commerçants parallèles».

Les dizaines de pharmacies ou magasins de cosmétiques qui fleurissent à Sheung Shui sont très populaires parmi les commerçants de Chine continentale qui viennent s’approvisionner à Hong Kong, dépourvu de taxe sur le chiffre d’affaires, afin de les revendre de l’autre côté de la frontière.

Ces «commerçants parallèles» font marcher les affaires en zone frontalière mais constituent également une source de tensions pour les habitants.

«Les loyers ont grimpé. Les autres petits magasins ou restaurants ne peuvent survivre. La région tout entière est devenue un site pour approvisionner les commerçants parallèles au lieu des habitants locaux», a expliqué à l’AFP parmi la foule de manifestants Siu Hok-yan, 74 ans.

Mouvement pro-démocratie

La plupart des magasins à Sheung Shui avaient baissé le rideau avant la manifestation et les quelques-uns restés ouverts se voyaient obligés de fermer par les manifestants, selon les images diffusées par des médias locaux.

La police a expliqué s’être déployée après que des manifestants ont commencé à se disputer avec des habitants et «tenté de charger des policiers qui intervenaient». Les manifestants accusent la police d’avoir chargé sans préavis.

Des manifestations massives, en marge desquelles ont éclaté de violents affrontements avec la police, secouent Hong Kong depuis plus d’un mois. Suscitées au départ par un projet de loi du gouvernement pro-Pékin autorisant les extraditions vers la Chine continentale, dorénavant suspendu, elles se sont transformées en vaste mouvement pro-démocratie dans le territoire semi-autonome.

L’afflux de touristes et d’immigrants venus de Chine continentale a provoqué ces dernières années un rejet croissant et certains manifestants parmi les plus durs les qualifient même de «sauterelles».

Un million de Chinois environ ont émigré à Hong Kong depuis la rétrocession en 1997, une cause de friction dans une ville de 7,3 millions d’habitants qui souffre d’une grave pénurie de logements et où le coût de l’immobilier est exorbitant.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Caroline Désir, ministre de l’Enseignement.

    Coronavirus: calme, vigilance et hygiène seront de mise dans les écoles pour la rentrée lundi

  2. d-20200129-3YKG2R 2020-01-29 15:26:34

    Brexit: l’Irlande a-t-elle crié victoire trop vite?

  3. Le controversé Roman Polanski, par qui le scandale est arrivé.

    Le petit monde du cinéma français prépare sa révolution

La chronique
  • La fable du matoufé et du guacamole

    L’hiver est là et il nous donne une bonne raison de manger des plats que les diététiciens réprouvent. Vous connaissez sans doute le matoufé, cette omelette généreuse enrichie de lardons, de farine et de lait. Une préparation « émouvante par sa simplicité », s’en émerveille la Royale Confrérie du Matoufé de Marche-en-Famenne, où je suis né. Mon père m’en avait légué la recette un jour où il pensait sérieusement à sa postérité.

    Posés sur les tranches du pain croustillant tout juste sorti du four à bois de ma mère, ces œufs brouillés étaient une partie de mon « chez moi ». Avec le sanglier « qui a une longueur d’avance », l’eau ferrugineuse des pouhons célébrés par Guillaume Apollinaire et les anecdotes que mon père puisait dans son livre culte, Dure Ardenne, d’Arsène Soreil.

    J’ai parlé de ce plat, et je l’ai parfois même préparé, au gré de mes voyages. Il avait ce goût simple, rustique, rassurant, qui, dans toutes les cultures, évoque la chaleur du cocon familial, les grandes tablées après la moisson, le foot ou...

    Lire la suite