La crise au Kirghizstan, une autre mauvaise surprise dans le «jardin» post-soviétique de Poutine

La place Ala-Too, au centre de Bichkek, est redevenue l’épicentre de manifestations suivies à distance - mais de très près - par le Kremlin.
Europe
Analyse
Mathias Lelièvre, le patron d’Engie Impact.
Officiel
Réussite exceptionnelle cette année
? Le recteur Englert ne regrette rien, car «
l’enjeu primordial était de sauver l’année des étudiants face aux conditions dans lesquelles nous nous trouvions
».
Le patron de Veolia, Antoine Frérot a voulu rassurer les dirigeants de Suez
: «
Ce projet s’inscrit dans une approche amicale
».
d-20190107-3QKJ83 2019-01-07 17:43:36
23efff59744398ae7464074c4ad56329-1598435491
BELGIUM BRANTANO LIQUIDATION
Verheulpen (2)
Si le cancéropôle sera sans doute le plus emblématique, l’ensemble hospitalier couvrira tous les soins, avec des techniques de pointe.
La force des habitants de Comensia
: la solidarité, leur implication dans la vie en communauté.
«
Nous sommes prêts à relever de nouveaux défis, dans le souci de l’intérêt général
», assure Gil Simon.
belgaimage-146432665-full
«
Paris-Normandie
» compte 22.500 abonnés papier et 1.500 abonnés web. En 2019, il diffusait à environ 41.280 exemplaires, soit 6,9
% de moins qu’en 2018.
Bénédicte Potelle, acheteuse aux Cliniques universitaires Saint-Luc, a produit un vade-mecum d’achats écologiques pour les établissements de soin de santé.
Kylie Jenner.
Le 21 décembre 2001, un consortium d’investisseurs privés et publics, mené par Etienne Davignon à g.) et Maurice Lippens, reprend la DAT pour un franc symbolique.
La décision de la Cour constitutionnelle allemande est une bombe à retardement pour l’union monétaire – et pour l’Union européenne elle-même.
La décision de la Cour constitutionnelle allemande est une bombe à retardement pour l’union monétaire – et pour l’Union européenne elle-même.
En plein confinement, une conférence de presse surréaliste  pour présenter le président des Francs Borains.
«
Le secteur culturel est, dans l’ensemble de ses composantes, un secteur économiquement amputé à plus de 93
% de ses revenus habituels, par la crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons», déplorent les auteurs du courrier.