Accueil Opinions Cartes blanches

Verhofstadt écrit à von der Leyen: comme John Kennedy, l’Europe doit viser les étoiles

Guy Verhofstadt interpelle la nouvelle présidente de la Commission européenne. Pour lui, le défi à relever est de faire en sorte que dans dix ans, en l’espace de deux législatures, l’Europe reprenne sa place dans ce monde dominé par les Etats-Unis et la Chine, les goliaths économiques et militaires mondiaux actuels.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

L’Europe est à la croisée des chemins dans un ordre mondial en mutation. Alors que les États-Unis ont réagi à leur propre déclin en élisant un populiste, un soi-disant homme fort qui fantasme le grand retour de l’hégémonie américaine, le dragon chinois déploie son modèle alternatif basé sur l’autoritarisme politique, avec comme prix au développement économique des restrictions drastiques aux libertés individuelles.

Tiraillée entre son insécurité stratégique et ses querelles de famille, l’Europe fait du sur-place. Bien que ses citoyens réclament des réformes, les chefs d’Etat et de gouvernement perdent leur énergie dans un mercato sur les hautes fonctions institutionnelles de l’UE alors que cette dernière souffre avant tout d’un manque de vision claire sur son avenir. C’est pourtant la dernière chance pour l’Europe, aujourd’hui aussi incapable d’influencer le cours du monde que de défendre ses intérêts.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Morelle Fabrice, lundi 15 juillet 2019, 22:12

    Là où Mr. Verhofstadt voit juste, c'est sur le terrain du rêve qu'il nous faut (re)construire. On ne peut certainement pas lui reprocher non plus un manque de vision géostratégique lorsqu'il mentionne la nécéssité impérieuse d'une armée européenne ainsi que de champions industriels dans certains secteurs. Cependant, et comme l'ensemble des néo-libéraux, il nie - que ce soit volontairement ou par ignorance - les limitations physiques auxquelles nous faisons face qui rendent impossible la combinaison d'une europe économiquement puissante - relativement à l'économie actuelle - et neutre en carbone d'ici 2050. Il fait également l'impasse sur les dangers des inégalités devenues telles que la cohésion sociale en est menacée. Ils nous faut de nouvelles frontières (dans le sens de Kennedy) et il nous faut les atteindre via une troisème voie, aussi éloignée de celle du far west que du far east. La sienne est cependant lacunaire, si pas non-viable!

  • Posté par Deckers Björn, lundi 15 juillet 2019, 20:11

    Beaucoup de bonnes chose dans la contribution de Guy Verhoftsadt et en même temps, le compte n'y est pas. Du tout! Ce qui tue l'UE, c'est la concurrence outrancière entre les travailleurs, la libéralisation débridée de tous les secteurs y compris ceux qui ne sont pas rentables et doivent rester d'utilité publique, ce sont des traités constitutionnels qui devraient se limiter à l'organisation des institutions européennes mais qui ont sournoisement bétonnés l'idéologie libérale dans le marbre. C'est l'incapacité de l'Union européenne à faire de la lutte contre la fraude-évasion fiscale une priorité majeure. Je ne reproche pas à Guy Verhofstadt d'être libéral, ce serait loufoque, mais son plan est hémiplégique et je doute que l'UE puisse repartir du bon pied si elle se limite à une jambe... Sur cela aussi, la majorité qualifiée et le pouvoir du Parlement doivent être étendus.

  • Posté par POUPAERT Jacques, lundi 15 juillet 2019, 19:17

    J'adhère fortement au projet de ce grand homme!

  • Posté par Rode Christian, lundi 15 juillet 2019, 17:21

    Je crains malheureusement que l'extension à tout va de l'Union initiée dans les années 90 a définitivement transformé le rêve de Mr Verhofstadt en utopie. Je devrais plutôt dire notre reve car il est vrai que les initiatives de Delors et de l'euro ont montré la voie d'un futur possible qui nous a fait rêver. Existe-t-il vraiment encore une (toute petite) chance de renverser la vapeur? Il n'y a vraiment que très peu de signes en ce sens, et tellement de forces contraires...

  • Posté par Pirotte Raymonde, dimanche 11 août 2019, 16:04

    Il est trop bien G V H! Trop tard.... L'Europe de nos convictions (n'oublions pas que nous étions dans les pays créateurs de l'Europe) est morte par l'entrée massive et (presque) incontrôlée des pays de l'Est....

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs