Accueil

Le mauvais exemple occitan

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Toulouse, Montpellier, Perpignan, Carcassonne, Béziers, Nîmes et Castres ! Le voyageur qui souhaite se rendre en avion en Occitanie n’a que l’embarras du choix. Un très mauvais exemple, selon l’ONG Transport & Environnement, puisqu’à l’exception des deux premiers nommés, les cinq autres accueillent moins de 500.000 passagers par an. « Or, ces cinq aéroports bénéficient d’aides publiques », pointe T & E, qui rappelle que les règles européennes interdisent de telles aides lorsque les aéroports sont distants de moins de 100 km (il y a en moyenne 70 km entre Carcassonne, Perpignan et Béziers). L’ONG souligne qu’à l’exception de Castres, tous sont desservis par Ryanair, avec de nombreuses destinations similaires : six de ces aéroports sont reliés à Londres et Charleroi, quatre à Marrakech, trois à Edimbourg et deux à Manchester.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs