Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: Trump dérape face aux nouvelles élues démocrates

Donald Trump a poursuivi lundi ses attaques aux accents xénophobes contre des élues démocrates de « la gauche radicale ». A l’approche de la présidentielle de 2020, le président américain semble plus déterminé que jamais à souffler sur les flammes des tensions raciales pour galvaniser sa base électorale.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 3 min

Cette fois, même un « vieil ami » en a trop entendu pour continuer à se taire. Geraldo Rivera, commentateur de Fox News aux costumes de satin rayés et à la moustache extravagante, n’a pu s’empêcher de déplorer les propos ouvertement racistes tenus par le président des Etats-Unis, dimanche puis lundi aux aurores sur Twitter contre quatre élues démocrates du Congrès. « Il est triste (de voir) mon vieil ami Donald Trump choisir la voie de la bassesse s’agissant d’AOC (Alexandria Ocasio-Cortez) du Bronx, Rashida Tlaib de Détroit, Ayanna Pressley de Boston, et Ilhan Omar de Somalie et de Minneapolis. Concentrons-nous sur les enjeux, et évitons le discours xénophobe, voire raciste », a regretté Rivero. « POTUS (President of the United States), tu vaux mieux que ça ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Grulois Stanislas, mardi 16 juillet 2019, 10:54

    Ce type est une abjection sur pattes. J'ajouterais au commentaire de Michiels Laurence que sa mère était écossaise. Mais qu'il continue comme ça... il arrivera bien un moment où le dérapage sera incontrôlable... Ah oui au fait, il avait prétexté un problème aux pieds, me semble-t-il, pour éviter d'aller au Vietnam...

  • Posté par Michiels Laurence, mardi 16 juillet 2019, 9:28

    3 des 4 femmes sont nées aux Etats-Unis. Il oublie que son grand père avait fui lâchement le service militaire dans son pays et qu'il en a été expulsé pour cette raison quand il y est retourné fortune faite. Sans cela Donald serait allemand aujourd'hui.

  • Posté par Naeije Robert, lundi 15 juillet 2019, 21:50

    Trump aurait mieux a faire, c’est vrai mais on peut comprendre qu’il se permette une admonestation paternelle en reaction a l’incessant lobbying haineux (parfois anti-semite) de ces gamines ecervelees de gauche, adulees par les medias. Pelosi l’a fait aussi, en termes plus polices il est vrai. Ce qui est curieux, c’est que Trump ne semble pas realiser qu’elles torpillent la parti democrate et travaillent sans s’en rendre compte a sa reelection

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs