Donald Trump attaque de nouveau quatre élues démocrates issues de minorités

Les élues démocrates Alexandria Ocasio-Cortez, Ilhan Omar et Haley Stevens.
Les élues démocrates Alexandria Ocasio-Cortez, Ilhan Omar et Haley Stevens. - AFP

Le président américain Donald Trump a de nouveau attaqué violemment lundi quatre élues démocrates issues de minorités en les accusant « d’aimer les ennemis » de l’Amérique et en leur disant de quitter les États-Unis si elles n’y étaient pas heureuses.

« Ce groupe de quatre personnes », « elles se plaignent constamment », a-t-il lancé à la Maison Blanche en référence à Alexandria Ocasio-Cortez de New York, Ilhan Omar du Minnesota, Ayanna Pressley du Massachusetts et Rashida Tlaib du Michigan.

« Ce sont des gens qui haïssent notre pays. Elles lui vouent une haine viscérale », a-t-il ajouté. « Si vous n’êtes pas heureuses ici, vous pouvez partir », a-t-il conclu.

Citant nommément Ilhan Omar, arrivée aux Etats-Unis après avoir fui la guerre en Somalie, il l’a notamment accusée de « haïr les juifs ». « Je vois Omar (…), j’entends la manière dont elle parle d’Al-Qaïda », a-t-il dit.

« Vous avez une personne qui vient de Somalie – qui a un gouvernement en faillite, un Etat en faillite – qui a quitté la Somalie, qui est venue ici et est maintenant une parlementaire qui n’est jamais contente. Elle dit des choses horribles sur Israël. Elle hait Israël, elle hait les juifs, c’est très simple », a affirmé le président des Etats-Unis.

Quant à Alexandria Ocasio-Cortez, il l’a accusée d’avoir empêché Amazon de s’installer à New York, et donc d’avoir coûté « des dizaines de milliers d’emplois » à l’Etat.

Une sénatrice républicaine appelle Trump à retirer ses propos

La sénatrice républicaine modérée Susan Collins a réagi aux propos teintés de xénophobie de Donald Trump en appelant le milliardaire à « retirer ses commentaires ».

« Le tweet du président où il disait que des élues du Congrès devraient retourner +d’où elles viennent+ était totalement déplacé et devrait être retiré », a déclaré dans un communiqué cette sénatrice du Maine, première républicaine de renom à s’opposer aussi frontalement à la rhétorique utilisée par le président conservateur depuis deux jours.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le succès des universités francophones est incontestable et la tendance s’inscrit dans le long terme.

    Enseignement supérieur: toujours plus d’étudiants dans les universités francophones

  2. Bart De Wever.

    Crise politique : à quoi joue la N-VA?

  3. Liverpool pourra compter sur Mané et Van Dijk pour ne pas être le premier tenant du titre éliminé en phase de poules depuis 2012.

    Ligue des champions: plusieurs grands d’Europe en danger

La chronique
  • France: les premières leçons d’une révolte sociale

    Jeudi, grande manifestation syndicale contre la réforme des retraites : énorme succès.

    Samedi, trente manifestations de « gilets jaunes » dans la foulée de cette révolte sociale : énorme bide.

    Spectaculaire retournement de situation. Il y a encore quelques mois, il était de bon ton de gloser sur le fait que le mouvement « gilet jaune » avait ringardisé et marginalisé le mouvement syndical. Le verdict est tombé.

    Arnaque médiatique

    En vérité, nous avons été victimes d’une énorme arnaque médiatique (on reconnaîtra que j’ai tenté, sans succès, de la démystifier).

    Jeudi donc, près d’un million de citoyennes et de citoyens ont défilé dans toute la France.

    Au plus fort du mouvement des « gilets jaunes », ils furent 300.000. Or, à l’époque...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: l’insulte! Bon sang, mais c’est bien sûr!

    Mais comment n’y ont-ils pas pensé plus tôt ? Les conseillers du Roi avec leurs « Et que je vous sers le café. Et que je vous écoute patiemment »… et Paul Magnette qui fait des vidéos expliquant qu’il recherche « des solutions constructives pour tous, de Zeebruges à Arlon et d’Eupen à Mouscron », en français et en néerlandais ? Que dire des Vande Lanotte, Reynders, Bourgeois et Demotte engoncés dans de chics costumes pour faire honneur à la fonction ?

    Faux !...

    Lire la suite