Accueil Culture

Les deux faces de Tanaë

La jeune Liégeoise d’origine sicilienne vient défendre son premier album vendredi sur la scène Pierre Rapsat.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Aujourd’hui, Maël Seminara a 9 ans. Quand il était plus petit, il appelait Tana sa grande sœur Shana. Ainsi est née Tanaë qui a maintenant 22 ans, chanteuse liégeoise publiant son premier album, Talking To Myself en autoproduction.

Tanaë sait ce qu’elle veut, ou plutôt ce qu’elle ne veut pas. Ainsi refuse-t-elle en 2017 de passer par l’étape « The Voice » alors qu’un ami l’y avait inscrite à son insu : «  Je ne suis pas la seule à avoir refusé, ce n’est pas exceptionnel, nous a-t-elle confié. Moi, je n’avais pas envie d’emprunter ce chemin, je suis trop pudique et timide. Au moment du casting, je venais de rencontrer mon producteur Manu Freson, on était au début de notre collaboration. Et faire “The Voice” aujourd’hui, j’aurais l’impression de régresser, ça serait bizarre. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs