Accueil Monde États-Unis

Donald Trump l’affirme: «Il n’y a pas une once de racisme en moi»

Donald Trump a lancé sur twitter des attaques aux accents xénophobes contre des élues démocrates issues de minorités.

Temps de lecture: 1 min

Le président américain Donald Trump s’est vigoureusement défendu de tout racisme mardi, après des tweets extrêmement controversés dans lesquels il conseillait à quatre élues démocrates issues de minorités de « retourner » dans leur pays d’origine.

« Ces tweets n’étaient PAS racistes. Il n’y a pas une once de racisme en moi ! », a tweeté le locataire de la Maison Blanche, appelant les républicains à ne pas tomber dans le « piège » tendu selon lui par ses adversaires démocrates.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Naeije Robert, mardi 16 juillet 2019, 21:59

    Moins raciste que Ilham Omar, Rashida Tlaib ou Ayanna Pressley - Alexandra Ocasio-Cortez est particulière avec son exaltation de gauche caviar à l'américaine et son Green New Deal complètement surréaliste, mais son racisme se limite pour l'instant aux membres âgés du parti démocrate, dont Biden... Trump perd son temps à leur adresser des remontrances, aussi justifiées soient-elles. Nancy Pelosi s'en était déjà chargé.

  • Posté par Carré Albin, mardi 16 juillet 2019, 21:16

    Ce personnage représente la vilénie dans toute sa noirceur.

  • Posté par Wafellman Fabienne, mardi 16 juillet 2019, 17:49

    Il doit vraiment le dire très vite pour ne pas mentir longtemps !!!

  • Posté par Van Obberghen Paul, mardi 16 juillet 2019, 17:18

    @ Jean-Louis Delmée Vous avez parfaitement raison, mais l'un n'empèche pas l'autre. Pour l'heure, l'Europe a beaucoup plus important et urgent à faire que de critiquer Trump et qui est d'éviter l'implosion qui la guette, qui a commencé avec le Brexit et continue avec la fronde des pays de Visegrad. En n'oubliant pas la montée partout des populismes et nationalismes, y compris chez nous.

  • Posté par Van Obberghen Paul, mardi 16 juillet 2019, 16:52

    Pour cette fois - mais pour cette fois uniquement! - il est effectivement un peu rapide d'accuser Trump de racisme. De xénophobie et de sexisme serait plus approprié sans aucun doute. En effet, la race n'a pas grand chose à voir avec ce que Trump a dit à ces femmes démocrates qui est de retourner dans leur pays d'origine (quoique 3 sur les 4 soient nées aux Etats-Unis) pour y régler elles-mêmes les problèmes endémiques qui les rongent, plutot que de se plaindre de la manière dont les E.U. traîtent les réfugiés issus de ces pays, que Trump qualifie de "shit-hole". C'est certainement crétin, xénophone et machiste, mais cela a peu à faire avec du racisme.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une