Accueil Culture Musiques

Johnny Clegg ne dansera plus avec les Zoulous

Le chanteur et musicien sud-africain, connu pour sa chanson «  Asimbonanga », a symbolisé la lutte anti-apartheid dans les années 80. Il est décédé mardi des suites d’un cancer du pancréas dont il souffrait depuis 2015.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

C’est pour le trentenaire des Communautés européennes que l’on découvrait, sur la scène de la Grand’Place en juin 1987, Johnny Clegg. Vivant dans une Afrique du Sud toujours sous le joug de l’apartheid, il fait parler de lui en se produisant avec des musiciens noirs, se lançant avec eux dans des danses endiablées inspirées de la culture zouloue.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs