Accord de gouvernement à Bruxelles : le casting et les compétences, les deux inconnues

Rudi Vervoort
Rudi Vervoort - Belga

Les six partis PS, Ecolo, Défi, Groen, l’Open VLD et One.Brussels (ex-SP.A) ont bouclé les négociations gouvernementales vers 3h30 ce matin. Ils présenteront officiellement un accord ce mercredi après-midi et le soumettront à leurs instances respectives ce soir.

Parmi les objectifs affichés du futur gouvernement bruxellois, celui de faire de Bruxelles une ville exemplaire, décarbonée à l’horizon 2050. Pour ce faire, des investissements massifs dans la mobilité et l’isolation des logements sont annoncés. Le gouvernement Vervoort III entend aussi faciliter l’accès au logement social, via la construction et la rénovation du parc existant ; mais aussi l’accession à la propriété, afin d’enrayer l’exode urbain et inciter les classes moyennes à rester en ville. Les efforts en matière d’emploi seront accentués, notamment via l’extension de la Garantie Jeunes à tous les nouveaux inscrits chez Actiris. Parmi les autres mesures phares : la généralisation de la zone 30, la confirmation de la nouvelle ligne de métro, la création de nouvelles lignes de trams.

>> Zone 30, décumul, nouveau métro : ce que contient l’accord de gouvernemnet à Bruxelles

Quel casting ?

Les six partis doivent encore s’entendre sur les postes de ministres à attribuer et la répartition précise des compétences. Rudi Vervoort est assuré de conserver son poste de Ministre-président et côté néerlandophone, on connaît les deux prochains ministres : Elke Van den Brandt (Groen) et Sven Gatz (Open VLD).

L’exécutif devrait en tous les cas prêter serment jeudi, le vote de confiance pourrait alors intervenir samedi.

 
 
À la Une du Soir.be

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous