La Commission soupçonne Amazon de pratiques anticoncurrentielles

La Commission européenne lance une enquête approfondie contre Amazon pour suspicion de pratiques anticoncurrentielles.
La Commission européenne lance une enquête approfondie contre Amazon pour suspicion de pratiques anticoncurrentielles. - Reuters

La Commission européenne a annoncé, ce mercredi, sa décision de se pencher sur les pratiques potentiellement anticoncurrentielles d’Amazon. Le géant de l’e-commerce porte en effet une double casquette : il vend ses produits en tant que détaillant mais offre également sa vitrine à d’autres détaillants indépendants, petits ou grands.

La Commission s’inquiète des conditions que fixe le géant américain à ces détaillants pour l’accès à sa vitrine. Une enquête préliminaire de l’institution européenne a conclu que l’entreprise américaine profitait de sa position d’intermédiaire pour collecter des données sensibles sur les détaillants en question, leurs produits et les transactions qu’ils réalisent avec des clients via Amazon. La Commission annonce donc l’ouverture d’une enquête approfondie, un exercice auquel s’est déjà rompu Google, accusé, par exemple, de profiter de sa position dominante en tant que moteur de recherche pour favoriser son propre comparateur de prix, Google Shopping.

Si une enquête de concurrence peut déboucher sur un accord à l’amiable et des remèdes « comportementaux » (c’est-à-dire des changements de pratiques négociés avec ou imposés aux entreprises), elle peut aussi finir par des amendes représentant jusqu’à 10 % du chiffre d’affaires annuel de la société concernée.

L’opaque « Buy Box »

Dans le cas d’Amazon, la Commission va notamment regarder les accords standards passés avec les vendeurs qui utilisent la vitrine d’Amazon. Elle entend déterminer si et comment l’usage des données sensibles, accumulées par Amazon, sur ces vendeurs (en tant que vitrine) affecte la concurrence en lui donnant un avantage en tant que détaillant.

La Commission se penchera également sur les conditions de sélection des gagnants de la « Buy Box » d’Amazon, c’est-à-dire le bouton « Ajouter au panier », qui augmente la visibilité des vendeurs. Comme le souligne la Commission, la vaste majorité des achats se font via cette Buy Box. L’institution veut savoir le rôle que jouent les données sensibles des vendeurs dans cette sélection.

Cette annonce intervient alors que l’autorité allemande de la concurrence a annoncé un accord avec Amazon pour clarifier la relation entre le géant et ces vendeurs tiers, bien que sur d’autres aspects. Il s’agira, par exemple, de donner aux détaillants un préavis de 30 jours avant de le retirer de la plateforme et de motiver cette décision.

Sur le même sujet
EnquêteMagasinageInternet
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. HOCKEY EUROHOCKEY FINAL BELGIUM VS SPAIN

    Maîtrise et sang-froid: les Red Lions sacrés champions d’Europe (vidéos)

  2. FRANCE G7 SUMMIT

    G7: Biarritz en état de siège, la ville où on apprend à attendre…

  3. d-20190816-3VKH9V 2019-08-16 15:15:52

    L’Unesco met en garde contre le «Sauvage» de la Ducasse d’Ath et appelle au «respect mutuel entre communautés»

La chronique
  • Vous avez de ces mots: La parlure des {ceux de chez nous}

    Entre wallon et français

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé pourquoi les œuvres d’Arthur Masson, qui comportent du français et du wallon, ne peuvent pas être considérées comme un langage mixte. L’auteur distingue soigneusement les deux langues, en les faisant alterner selon les personnages ou les circonstances du récit. Il nous faut donc chercher ailleurs l’équivalent du bruxellois « beulemans », dans lequel français et flamand sont parfois imbriqués au sein d’une même phrase ou d’une même expression.

    Cet équivalent existe, mais il n’est plus guère connu aujourd’hui que de quelques spécialistes des productions régionales et d’un lectorat moins jeune encore que celui qui a apprécié la Toinade d’Arthur Masson. Il s’agit d’une littérature essentiellement liégeoise de par l’origine des auteurs et le décor des romans ou nouvelles. Elle est écrite dans une langue dont la base est incontestablement...

    Lire la suite

  • L’Amazonie en feu: Sa forêt? Nos poumons!

    Alors, #prayforamazonas. #prier pour l’Amazonie. C’est en apparence tout ce qu’il nous reste à faire. Car entre la bêtise du président (élu) d’un des plus grands pays de la planète (Jair Bolsonaro) et l’incapacité répétée des grands dirigeants du monde de faire bloc, il n’y a plus guère de place que pour l’incantation.

    Un ciel jaunâtre éclipse São Paulo, une eau de pluie noire déferle sur la ville brésilienne, et nous croisons les doigts. 74.000 feux ont été comptabilisés depuis janvier au Brésil,...

    Lire la suite