Arthur devient le prénom de garçon le plus populaire, Emma indétrônable chez les filles

Arthur devient le prénom de garçon le plus populaire, Emma indétrônable chez les filles
MAXPP

Selon les nouvelles statistiques de Statbel, le prénom Arthur a été le plus choisi en 2018 pour les naissances de petits garçons en Belgique, une nouveauté après un boom du prénom Liam en 2018 et plusieurs années de règne des Lucas (2010, 2011, 2012, 2016) et des Louis (2013, 2014, 2015). Côté filles, Emma reste l’indétrônable numéro un : ce prénom populaire aussi bien chez les francophones que chez les néerlandophones est solidement ancré en tête des statistiques nationales pour la 16e année consécutive.

En 2018, 608 petites Emma ont vu le jour chez nous. Diminutif d’Emmanuelle (origine hébraïque) ou d’origine germanique, ce prénom est numéro un en Wallonie, comme en 2017, et numéro 4 en Flandre où l’on semble légèrement préférer Mila (1), Olivia (2) et Marie (3). À Bruxelles, Nour est le prénom 2018 le plus populaire pour les fillettes, devant Sofia et Lina, qui occupait la première place en 2017. Comme en Flandre, Emma se classe 4e dans la capitale.

Pour les garçons, les statistiques sont plus contrastées : Arthur doit surtout sa première place à son succès en Flandre. Le prénom, donné 565 fois au niveau national, est premier au Nord du pays (donné 315 fois), 5e en Wallonie (donné 206 fois) et seulement 16e à Bruxelles (donné 44 fois). Noah et Adam complètent le top 3 national, ce troisième prénom étant numéro un dans la capitale. Le prénom Gabriel, le plus populaire en Wallonie, ne figure qu’à la 9e place au niveau belge.

Les statistiques Statbel ne reprennent pas les prénoms apparus moins de cinq fois, mais l’on découvre en fin de liste quelques exemples de noms ayant tout juste atteint ce cap. En 2018, cinq bébés garçons ont ainsi reçu les noms d’Elvis, François, Gérard, Lorenz, Malcolm, Neymar, Oussama, Pharell, Toots ou encore Zidane. Chez les filles, on retrouve entre autres, en fin de liste, Antoinette, Aurélie, Delphine, Eliane, Evangeline, Greta, Mégane, Reine ou encore Sixtine, avec cinq occurrences en Belgique en 2018.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le succès des universités francophones est incontestable et la tendance s’inscrit dans le long terme.

    Enseignement supérieur: toujours plus d’étudiants dans les universités francophones

  2. Bart De Wever.

    Crise politique : à quoi joue la N-VA?

  3. Liverpool pourra compter sur Mané et Van Dijk pour ne pas être le premier tenant du titre éliminé en phase de poules depuis 2012.

    Ligue des champions: plusieurs grands d’Europe en danger

La chronique
  • France: les premières leçons d’une révolte sociale

    Jeudi, grande manifestation syndicale contre la réforme des retraites : énorme succès.

    Samedi, trente manifestations de « gilets jaunes » dans la foulée de cette révolte sociale : énorme bide.

    Spectaculaire retournement de situation. Il y a encore quelques mois, il était de bon ton de gloser sur le fait que le mouvement « gilet jaune » avait ringardisé et marginalisé le mouvement syndical. Le verdict est tombé.

    Arnaque médiatique

    En vérité, nous avons été victimes d’une énorme arnaque médiatique (on reconnaîtra que j’ai tenté, sans succès, de la démystifier).

    Jeudi donc, près d’un million de citoyennes et de citoyens ont défilé dans toute la France.

    Au plus fort du mouvement des « gilets jaunes », ils furent 300.000. Or, à l’époque...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: l’insulte! Bon sang, mais c’est bien sûr!

    Mais comment n’y ont-ils pas pensé plus tôt ? Les conseillers du Roi avec leurs « Et que je vous sers le café. Et que je vous écoute patiemment »… et Paul Magnette qui fait des vidéos expliquant qu’il recherche « des solutions constructives pour tous, de Zeebruges à Arlon et d’Eupen à Mouscron », en français et en néerlandais ? Que dire des Vande Lanotte, Reynders, Bourgeois et Demotte engoncés dans de chics costumes pour faire honneur à la fonction ?

    Faux !...

    Lire la suite