Accueil Société Régions Bruxelles

Mobilité: ce que dit l’accord de gouvernement à Bruxelles

Le nouveau gouvernement compte privilégier les modes actifs, investir dans les transports publics et imposer le 30 km/h.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

La politique de mobilité de la nouvelle équipe bruxelloise s’inscrit dans l’objectif général de transition environnementale et de réduction des émissions de CO2. Pour l’essentiel, on bâtit sur l’approche et les acquis de la législature précédente, notamment le plan de mobilité régionale Good Move adopté en première lecture et soumis à une enquête publique jusqu’au 17 octobre prochain. La déclaration politique en reprend l’esprit et certains objectifs. Mais avec des accents nouveaux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Dubois Raymond, jeudi 18 juillet 2019, 18:44

    Encore des rêves . Comme d'habitude , les politiciens ont beaucoup discuté et imaginé ..... En pratique - que des problèmes . SEUL avantage , les voleurs pourront agir en toute tranquillité lorsque le conducteur aura oublié de mettre la sécurité . Les vélos et les piétons seront à hauteur des conducteurs . Quelques conflits " à la belge " en perspective CHOUETTE - Nous allons faire vivre BRUXELLES . Cela fait plus de 10 ans que je ne mets plus les pieds dans les rues et les boutiques de certaines communes . Demain , je laisserai DEFINITIVEMENT la VILLE aux courageux .....

  • Posté par Dubois Raymond, jeudi 18 juillet 2019, 18:44

    Encore des rêves . Comme d'habitude , les politiciens ont beaucoup discuté et imaginé ..... En pratique - que des problèmes . SEUL avantage , les voleurs pourront agir en toute tranquillité lorsque le conducteur aura oublié de mettre la sécurité . Les vélos et les piétons seront à hauteur des conducteurs . Quelques conflits " à la belge " en perspective CHOUETTE - Nous allons faire vivre BRUXELLES . Cela fait plus de 10 ans que je ne mets plus les pieds dans les rues et les boutiques de certaines communes . Demain , je laisserai DEFINITIVEMENT la VILLE aux courageux .....

  • Posté par Raurif Michel, jeudi 18 juillet 2019, 16:05

    En 2035, plus de voiture personnelle, plus aucune voiture ... Vive les écolos rigolos, tous a pied !

  • Posté par Raurif Michel, jeudi 18 juillet 2019, 16:02

    « Quant à la taxe de circulation, elle sera revue pour faire place à un régime « modulé à l’usage » (selon l’heure, la voirie et le type de véhicule) qui s’appliquera à l’ensemble des véhicules circulant à Bruxelles. Déduction : taxe plus élevée si vous circulez dans un boulevard dont le sol est un asphalte drainant, moins de bruit moins d’usure de pneus, donc plus cher ! Si vous circulez sur un boulevard avec voies de trams, moins cher, car risque d’entailles pour les pneus ! donc moins cher ! La nuit pourrait être gratuite vu le peu de circulation, tout cela est magnifique mais qui va contrôler cela ? Quant aux heures de pointes, impayable vu les encombrements ! On engage chez les écolos rigolos version flamande !! Qu’a fait le bon Peuple de Bruxelles pour mériter un tel sinistre, pardon ministre à la Mobilité ! Déjà que les autres ne valaient rien de bon, celui est en pire de tous !!

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs